Les Partenaires de la Coupe Sportwin 2017

Pour la nouvelle saison 2017, nous avons le plaisir de continuer notre collaboration avec tous nos partenaires 2016, auxquels nous se rajoutent quelques petits nouveaux tous aussi motivés et motivants pour tous nos pilotes.



FACOM / Cette grande marque d’Outillage sera à nouveau notre partenaire en 2017, et récompensera les pilotes du Sportwin à chaque épreuves avec des lots gagnés lors d’un tirage au sort, mais aussi tous les pilotes vainqueurs de la Coupe et des trois catégories en fin de saison. Nous tenons aussi à remercier très chaleureusement Christophe Salles pour son implication au niveau de la vie du club.



AVON MOTO FRANCE / La marque de pneus anglaise sera à nouveau le fournisseur exclusif et officiel de la Coupe TWINSTOCK. Ce partenariat reconduit à la demande générale des pilotes qui apprécient l’équité sportive du mono-marque, mais aussi les performances des pneus AVON et bien sûr ses tarifs très avantageux qui permettent à cette petite catégorie de rester toujours l’une des plus accessible.
Cette année les commandes de pneus seront à passer directement sur le site d’AVON MOTO FRANCE et seront livrées directement aux pilotes.
Nos pilotes apprécieront aussi la stabilité des tarifs d’AVON, dans cette période de fortes augmentation générale.


120/160 : 220 € TTC

120/180 et 120/190 : 245 € TTC

http://www.avonmotofrance.fr

 



AFAM /
 
Notre amie Chrystelle Paye, qui nous suit depuis de nombreuses saisons maintenant, augmente son offre avec de très belles nouvelles marques dont elle assure désormais la distribution.
AFAM / NITRO / SHIDO / NGK / FERODO / EBC / BREMBO / GALFER / BOTTES SIDI / SIX2
N’hésitez pas à la joindre pour toute demande d’information et ainsi que pour vos commandes.
Christelle est toujours disponible et très compétente pour aider dans vos recherches de pièces et bien sûr vous bénéficiez des remises spéciales prévues pour les pilotes et adhérents du Sportwin.
Chrystelle offre 1 bon de 40€ en tirage au sort lors du briefing de chaque épreuve et à valoir sur tout son catalogue.
Pour joindre Chrystelle Paye / 06 32 99 11 69 ou chrystellepaye@hotmail.fr



VIDAL SPORT / Notre partenaire « cuir et accessoires » VIDAL SPORT sera cette saison encore parmi nous. Vidal récompense les pilotes du Sportwin Club avec des Bons de Remise de 50% (Valable sur tout le catalogue VIDAL SPORT, Hors combinaisons). Des Bons tirés au sort lors de chaque épreuve pendant le traditionnel briefing du Sportwin Club le Samedi soir.

VIDAL SPORT offre aussi à tous les pilotes du Sportwin Club qui lui achètent une Combinaison, une remise exceptionnelle de 50%, valable sur tout le catalogue (hors combinaison) et valable toute la saison 2017.

Retrouvez tout le catalogue de notre partenaire VIDAL SPORT, le top de la combinaison « sur-mesure », labellisée « Made in France », fabriqué en France avec du cuir Français, sur son site internet:
 www.vidal-sport.com

Vous pourrez aussi y découvrir tout son catalogue combinaison, mais aussi le textile, les accessoires bien utiles pour la piste : sliders, combinaison pluie, dorsales, gants…

VIDAL SPORT sera présent sur plusieurs courses du calendrier Sportwin, avec des produits disponibles à la vente. N’hésitez pas à profiter de sa présence sur les circuits, pour vous faire prendre vos mesures, ce qui est fait n’étant plus à faire, lorsque le besoin où l’envie d’une combinaison personnalisée se fera sentir, vous n’aurez plus qu’à lancer la commande!


 
SMCD / 
La Société « SMCD Reparto Corse » de notre pilote et ami Saverio Monopoli, sera officiellement partenaire de la Coupe Sportwin 2017, en finançant comme en 2016 les différents trophées de la Coupe Sportwin et en offrant des remises sur son catalogue aux pilotes de la Coupe.
SMCD Reparto Corse est le distributeur officiel des Jantes MARVIC, un produit haut de gamme de l’artisanat Italien pour tous type de motos (anciennes à actuelles) voir les infos sur le site Marvic ou par email auprès de Saverio. Le catalogue de SMCD Reparto Corse étant en pleine évolution nous vous donnerons plus d’informations sur les nouveaux produits en cours de saison.
Remises Pilotes Sportwin :
15 % de remise sur les embrayages EVR

13% de remise sur les jantes MERVIC
Contacts :  rc.smcd@gmail.com


TEAM LH RACING /
La société TEAM LH RACING de notre champion TWINSTOCK 2016, Ludovic Hanon, qui organise de nombreux roulages sur les circuits du nord notamment, sera cette année partenaire de la Coupe Sportwin en offrant des remises spéciales aux pilotes de la Coupe qui souhaitent participer aux journées de roulages organisées par le TEAM LH RACING. Retrouvez toutes les infos sur le site internet :
http://teamlhracing.com


SPECK MOTOS ATELIER /
Notre ami Thomas Brossier, partenaire et pilote de la Coupe cette année encore avec Speck Moto à Lyon, récompensera les pilotes à chaque épreuves avec différents produits consommables tirés au sort.
http://www.speck-motos.com/motos-doccasion


SPEED GRAPHIC /
La société de graphisme et de communication SPEED GRAPHIC, qui est partenaire de la Coupe Sportwin depuis de nombreuses saisons en gérant une grande partie de la communication du Sportwin Club, récompensera cette année les trois vainqueurs des des trois Coupes (TwinMax, TwinStock, TwinFast) avec une création graphique personnalisée de leur choix (Numéro Perso, Logo Pilote, plaquette partenaire, ou autre selon les envies des gagnants)
speedgraphracer@gmail.com
https://www.facebook.com/speedgraphracer/


Vous pouvez nous suivre sur notre site partenaire CYBERMOTARD ainsi que notre site et notre page FACEBOOK
http://www.cybermotard.com/-Sportwin,175-.html
https://www.facebook.com/sportwinclub/

Bonne saison 2017 à toutes et tous!

Et si c’était le TWINFAST ?


Cette catégorie intermédiaire de la Coupe Sportwin, en pleine « évolution et ébullition » semble devenir un nouveau terrain de jeu pour les préparateurs professionnels ou particuliers qui voient dans son règlement, une réelle possibilité de remporter des courses, voire même le classement général de la Coupe Sportwin. Nous avons donc décidé de partir à la découverte de cette catégorie qui pourrait bien un jour prendre le leadership sur la Coupe. Nous avons selectionné quatre préparateurs qui engagent régulièrement leurs réalisations dans la Coupe Sportwin et qui reflètent aussi parfaitement la diversité des conceptions et des réalisations qui s’affrontent en TWINFAST.

Mais avant de découvrir ces «fous de mécaniques», un petit retour sur l’histoire de la catégorie. Depuis quelques années déjà, des signes encourageants se sont multipliés, confirmant le potentiel de ces machines et de leurs pilotes. Deux d’entres eux ont fortement marqué les esprits, en battant les machines les plus puissantes de la catégorie supérieure TWINMAX et remportant chacun, deux finales scratch aux guidons de leurs machines protoypes TWINFAST. Il s’agit de deux jeunes pilotes très rapides qui ont d’ailleurs performé dans d’autres championnats, Promo600 pour Clément Fitte et Promo500 pour Martial Bellut, championnat qu’il a remporté en 2015.

Clément a remporté ses deux finales scratch sur deux circuits bien différents : Ales en 2012 et Ledenon en 2013. Il a aussi scoré deux pôles positions et 6 podiums scratch. Clément possède l’un des plus beau palmarès du Sportwin. Il a obtenu ces résultats impressionnants au guidon d’un ER6 de sa conception, réalisé chez AMS Compétition.

Martial Bellut a fait parler la poudre sur le circuit de La Bresse lors de la dernière saison 2016. Il a réalisé un weekend parfait en réalisant la pole, le meilleur tour en course et le doublé, empochant deux victoires dans les deux finales, une sur le sec et une sur le mouillée. A noter qu’il était à quelques dixièmes seulement du record de la piste établit en Sportwin par Rémy Guignard sur un proto 1100. Martial a roulé en 2016 sur quelques épreuves, pour essentiellement tester et mettre au point un nouveau prototype bien pensé et conçu par Franck Jallet-Henon et dénommé le Projet SVXRFF 650cc.

Depuis la création de la Coupe Sportwin, seulement six pilotes ont réussi l’exploit de monter sur le podium scratch avec leur machine TWINFAST. Nous avons parlé de Clément et Martial sur la plus haute marche, mais il y a eu aussi Stevens Zabiolle-Souply en 2016 sur un protoype Ducati 796, Eric Pallacios en 2015, François papillon en 2014 et Alexis Drain en 2012 sur des Kawa ER6.

Dans cette catégorie TWINFAST le règlement favorise deux conceptions radicalement différentes :
– Les prototypes 2 soupapes, limités à 900cc de cylindrée.
– Les prototypes 4 soupapes qui eux sont limités à 700cc depuis la saison 2016.

Pour la première catégorie de machines, se sont en majorité des parties cycles Ducati ou Pierobon, avec une motorisation Ducati 796cc. Ces machines ont remporté les deux dernières Coupe Twinfast 2015 et 2016, mais elles n’ont pas encore réussi à s’imposer au classement scratch d’une finale. Voici donc un premier challenge à relever en 2017 pour les pilotes et préparateurs qui ont choisi de parier sur ce type de préparations dites à « l’Italienne ».

Concernant la deuxième catégorie, ce sont des préparations qu’on pourrait qualifier de «à l’Anglaise». En effet il existe outre-manche un championnat et des courses sur routes très populaires pour les petits Twins Japonais très poussés (ER6, SV ,etc), tant au niveau du châssis que du moteur. Ces machines peu onéreuses et qui sont de gros succès commerciaux, permettent de trouver beaucoup de pièces d’occasions à petits prix et donc de baisser considérablement les coûts de préparations et de réparations. Ces machines japonaises qui sont déja très efficaces à la base, deviennent avec quelques améliorations de redoutables machines de guerres.




PROTOTYPE TWINFAST / SVXR650FF

PREPARATEURS FRANCK JAILLET-HENON / FRED BELLUT / RHONES-ALPES

C’est évidemment la machine référence de la saison 2016 avec la très impressionnante démonstration de force de Martial Bellut à son guidon sur le circuit de la Bresse.

Au départ Franck est quelqu’un de très méthodique, organisé, logique et lorsqu’il cherchait à progresser sur piste, il s’est d’abord posé les bonnes questions sur la moto qu’il lui permettrait de le faire. Son choix s’est vite porté sur une moto abordable, légère, fiable, répandue et avec un fort potentiel : la Suzuki SV650 Carbu, avec son cadre aluminium tubulaire, son moteur Twin 650 en V à la fois coupleux et à la belle sonorité ce qui ne gâche rien. Dès les premiers tours de roues, Franck a compris le potentiel d’une telle machine. En regardant du côté des championnats italiens et anglais, il s’est dit qu’il tenait la base idéale pour créer un super petit proto, ultra efficace.

La rencontre avec Fred Bellut « mécano fou mais hors pair » et Martial Bellut « pilote hors pair mais fou », fut décisive. La passion les a réunis autour d’un cahier des charges et chacun a pris naturellement sa place dans l’équipe.
Fred pour l’assemblage, la mise au point du châssis et du moteur.
Franck pour toutes les fabrications de pièces.
Martial pour le retour pilotage, les tests et validations sur la piste.

Le cadre est donc celui du SV carbu. Le moteur 650 est resté quasiment d’origine avec 2 arbres à cames retaillés et bien réglés. Pour les suspensions, une fourche de GSXR et un amortisseur EMC développé et réglé pour Martial. Le projet SVXR650FF est aussi très séduisant d’un point de vue marketing. Franck a conçu et réalisé de nombreuses pièces en aluminium et polystyrène qui s’adaptent parfaitement à au châssis SV de base. Il permet donc aux pilotes de préparer leur machine «à la carte» et selon leur budget.

Pour voir toutes les étapes du projet, toutes les pièces réalisées et le montage du Proto, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook dédiée au projet SVXR650FF.

En 2017, une deuxième machine de 700cc de cylindrée sera pilotée par Fred Bellut, Vice-Champion de la CoupeTWINFAST 2016. Il espère que Fred et Martial pourront tous les deux engager ces deux protos SVXR650FF pour la saison complète de la Coupe Sportwin 2017, mais cela dépend bien évidemment des finances et des partenaires. Au vu les résultats obtenus en 2016 avec une cylindrée de 650cc, on est très impatient de voir le potentiel de cette nouvelle machine avec sa nouvelle cylindrée.

PROJET PROTOTYPE SVXR650FF
Contact Commercial Fred Bellut
Email: f.bellut@sfr.fr
Téléphone : 06 11 10 74 74
Facebook : Projet SVXR650FF

 



PROTOTYPE TWINFAST PIEROBON-DUCATI 796
PREPARATEUR EMMANUEL RIPAULT /
RPM MECCANICA / AQUITAINE

Emmanuel Ripault est un pilote de haut niveau au palmarès très éloquent.
En 2001 Manu fait l’intégrale de l’endurance SBK avec le Ducateam. Il est à la fois le préparateur des machines du team et pilote. Il finit 4e du Championnat et 4e Pilote Français du Championnat. Il est 2e de la Coupe Ducati en 2001 & 2003. Toujours en 2003, il participe aux 24heures du Mans et au Bol d’Or. En 2006, il finit 10e du Challenge Protwin. Manu est un habitué des endurances du DCF, Il a d’ailleurs remporté les quatre dernières éditions (2013, 14, 15, 16), mais aussi des endurances de la Ligue Poitou-Charentes. En Coupe Sportwin, qu’il rejoint en 2014 (catégorie TWINMAX), il a déjà accumulé un beau palmarès avec 4 Victoires, 5 podiums, 2 Pôles et 2 records de piste (le Mans et Ledenon). Son meilleur classement au général est une 4e place lors de la saison 2015 sans avoir jamais pu faire une saison complète.

Dans le milieu de la moto et particulièrement des « Ducatistes », Manu est considéré comme un sorcier de la mécanique. Dans son atelier RPM Meccanica près de Bordeaux, Manu conçoit, réalise, met au point et entretien des prototypes pour les deux catégories TWINFAST et TWINMAX de la Coupe Sportwin, mais pas seulement. Sa passion et sa connaissance intimes des Ducati le pousse à travailler presque exclusivement sur ce type de machines.

RPM Meccanica a conçu et réalisé le prototype TWINFAST de Saverio Monopoli sur la base d’un châssis Pierobon F042 et d’une motorisation Ducati 796cc.

En deux saisons au guidon de ce superbe prototype, Saverio Monopoli a remporté dans sa catégorie TWINFAST, 4 Victoires et 4 podiums et il finit 3e de la Coupe TWINFAST 2016.

Pour définir la philosophie de travail de RPM Meccanica, un seul mot pourrait suffire : Optimisation.
En effet Manu travaille surtout l’existant, que ce soit une base de châssis Ducati ou Pierobon qu’il adapte à un moteur ou au projet d’un client. Manu intervient aussi sur les suspensions, RPM est Service Center OLHINS, maintenance modification et mises aux points suspensions OLHINS. Bien sur la préparation et l’optimisation d’un moteur Ducati est le point fort de RPM qui intervient aussi bien au niveau des pièces, que de la mise au point au banc, en allant jusqu’à finaliser cette mise au point en dynamique, sur circuit, avec un relevé de données qui lui permettent de parfaire et d’ajuster les réglages du moteur, au plus proche du style du pilote. RPM Meccanica travaille en étroite collaboration avec la société STM de Serge Descat qui apporte lui aussi son expertise en terme d’acquisition de données et de réglages de suspensions.
Chez RPM Meccanica, Manu met toute sa science de la mécanique et son expérience de la course à l’écoute du client pour optimiser un projet, sans chercher forcément à toujours privilégier la course à la puissance, sachant qu’il vaut mieux d’abord avoir une moto facile à piloter et qui corresponde au style du pilote.


Contact RPM MECCANICA / EMMANUEL RIPAULT
Email: rpmotos33@yahoo.fr
Portable: 06 22 40 69 62
Facebook : Ducati – RPM Meccanica

 


PROTOTYPE TWINFAST SP1 PP / PAGANI CORSE / MODENA ITALIA
PREPARATEUR PAOLO PAGANI

C’est sur le circuit Bugatti du Mans, lors de la Saison 2015, que trois intrépides amis et pilotes italiens sont venus participer à la Coupe Sportwin pour la première fois. Parmi les machines inscrites, deux superbes Prototypes PAGANI PP SP1 engagés dans la catégorie TWINFAST. L’une de ces machines pilotée par Matteo Verri finira sur la troisième marche du podium TWINFAST lors de la deuxième finale. C’est lors de ce weekend que notre « amico » Diego Calzavara est tombé sous le charme de la belle italienne. Quelques mois plus tard, Diego découvrait à Carole sa magnifique machine dans sa superbe livrée bleu de France. Diego va tout de suite se sentir en osmose avec sa nouvelle monture et se régaler tout au long d’une saison qui le voit finir aux portes du Top 5 de la catégorie. On appelle ça la «Renaissance Italienne».

Voici en détails une description technique de cette superbe réalisation :
Le cadre est un treillis tubulaire en acier chromo-molybdlène, soudé à la méthode TIG et conçu par ordinateur comme les machines de grand prix. L’ensemble représente une machine en ordre de marche de 138 kg (sans carburant). Le réservoir a une forme inhabituelle et ne contient que 10 litres, ce qui est largement suffisant pour une course de 25 minutes sur un circuit. Il est fabriqué à partir d’une plaque en alu également soudé selon le procédé TIG. Sa forme vient de son adaptation à la boîte à air pour lui donner le maximum de place. La prise d’air asymétrique est placée sur le côté gauche de la moto. L’ancrage de l’amortisseur de direction (en carbone) est fixé sur le côté droit du cadre. La plus grande attention a été portée à la fixation du bras oscillant arrière. Il y a trois possibilités de réglage pour aller d’une course de 300 à 320 mm. La hauteur du train arrière peut être réglée par un tirant en titane selon le principe du « droite et gauche » et ce, en moins d’une minute dans la voie des stands. Pour garder en «mémoire» l’alignement de l’axe de roue arrière, notez le petit logement fixé sur les excentriques de fixation. On peut monter et démonter l’axe de roue AR sans se préoccuper de l’alignement de la roue. Simple et ingénieux. L’amortisseur AR provient d’une Aprilia RSV 1000. De même l’inclinaison des tubes de fourche Showa peuvent être réglés par des bagues excentrées, et varier de 22,5° à 23,5°. On imagine l’étendue des réglages possibles. Le proto Pagani est propulsé par un moteur de Suzuki SV 650, avec la possibilité de le passer à 700 cm³.
Paolo commercialise des pistons 700 cc de sa conception au prix de 450 €/ht la paire et 96 €/ht les 2 joints de culasses. Il faut savoir que le moteur « poussé » de la SV ne demande qu’un entretien toutes les 30H de fonctionnement. Le prix du kit de base SV 650 est aux alentours de 6000 €/ht et il faut compter environ le double pour un proto complet prêt à rouler.Les dernières nouvelles venant d’Italie nous annonce que Paolo Pagani travaille à fond sur la fabrication d’un nouveau châssis pour moteurs Ducati. Le client pourra aussi bien monter un moteur 2 soupapes ou même un gros 4 soupapes, bref on dirait que Pagani va faire un peu de concurrence à Pierobon.

Vraisemblablement, le kit sera un peu plus cher pour les Ducati que le kit SV, mais pas d’indications de prix pour l’instant, et comme Paolo aime tout le monde, il prépare aussi un nouveau projet de kit pour Kawa ER6.Pour Contacter PAGANI toutes les infos sont sur son site : www.paganicorse.it et si vous souhaitez parler à Diego Calzavara, adressez nous vos emails à : sportwin.adm@gmail.com , nous lui feront suivre.

 



PROTOTYPE TWINFAST KAWASAKI ER6 /
AMS COMPETITION / CENTRE
PREPARATEURS  AMAURY CANTEL – CLEMENT FITTE

Chez AMS COMPETITION l’adn-moto fait partie intégrante des deux familles dont sont issues Amaury Cantel et Clément Fitte qui conçoivent et réalisent les prototypes. Bien que tous les deux soient des jeunes pilotes, ils écument les circuits depuis de nombreuses années, que ce soit sur les endurances du DCF, le Challenge des Monos, le Challenge Protwin ou la Coupe Sportwin.

AMS COMPETITION, C’est le préparateur le plus titré de la Coupe Sportwin avec :
– 3 titres en COUPE TWINFAST / Protoype ER6 (Amaury Cantel, Clement Fitte, Freddy Daridan)
– 1 Titre en COUPE SPORTWIN et TWINMAX / Protoype Ducati 848-1100Evo (Amaury Cantel)
– 52 Podiums TWINFAST dont 31 Victoires
– 19 Podiums TWINMAX dont 5 Victoires

Le Prototype TWINFAST le plus abouti d’ AMS COMPETITION reste cette Kawasaki ER6 pilotée de main de maitre par Clément Fitte et titrée en COUPE TWINFAST en 2014 avec Freddy Daridan au guidon. Cette machine conçue sur la base d’un châssis de KAWASAKI ER6 de 2006 a été totalement modifiée. L’avant complet provient d’une Yamaha R6 (fourche jante disque étrier). La boucle arrière a été entièrement repensée, permettant une sortie de l’échappement sous la selle et une géométrie différente de la moto. La ligne d’échappement et la boucle arrière ont été conçues et réalisées par AMS. Le bras oscillant provient lui d’une Kawasaki Versys, mais la monte pneus reste d’origine en 160. Contrairement aux préparations anglaises, le moteur est resté quasiment d’origine, avec l’apport d’un boitier électronique et d’un jeu d’arbres à cames retaillés. La moto a gagné en poids, avec une puissance au des 77ch à la roue. Le gros avantage de cette machine, c’est son prix très compétitif au regard de son efficacité, car il peut se réaliser entièrement à partir de pièces d’occasions peu onéreuses.Amaury a aussi conçu un prototype TWINMAX qui l’a mené au titre suprême en 2013. Pour lui cette conception reste l’une des plus intéressante qui soit. Elle est en effet totalement modulable et redoutable d’efficacité. Son idée c’est de partir d’une Ducati 848 et de lui adapter le moteur de son choix, par exempleun moteur 796 pour le TWINFAST. L’avantage c’est que le retour à une version d’origine ou à version route est très simple à réaliser, ce qui permet bien sûr d’amortir en grande partie le coût du prototype.AMS COMPETITION conçoit, réalise, prépare et entretien des prototypes 2 soupapes pour les deux catégories de la Coupe Sportwin TWINMAX ou TWINFAST sur des bases DUCATI, mais aussi des Prototypes 4 soupapes sur la base de Kawasaki ER6.

AMS COMPETITION / centre
contact amaury cantel
email: amscompetition@gmail.com
portable: 06 75 70 45 63
Facebook : AmauryMotoSport Competition

 


 

 

CR de l’AG 2016 du Sportwin Club

Voici un petit Compte rendu de notre assemblée générale du Sportwin Club qui s’est tenue le samedi 26 novembre 2016. Comme le veut la tradition Sportwin, elle a été organisée sur les terres Nantaises du pilote vainqueur de la Coupe Sportwin 2016, Maxime Duret, licencié du DCF.

BILAN SAISON 2016
Le bilan moral et sportif du club ont été abordé et discuté lors de cette AG.
Les chiffres en termes d’adhésions, d’inscriptions, de pilotes sont assez comparables à la saison 2015. Le nombre de licenciés est par contre en hausse.
Les comptes de l’association avant AG sont légèrement positifs, suffisamment pour permettre d’investir dans quelques produits dérivés en avance sur le budget 2017 (teeshirts et Umbrellas)
ag-sptwn2016-groupe-umbrellas-01REMISE DES PRIX
Un teeshirt et une umbrella aux couleurs du Sportwin ont été remis à chaque membre présent à l’AG.
Un trophée a été remis au trois vainqueurs des trois catégories.
COUPE TWNSTOCK 2016 – Ludovic Hanon – Kawasaki ER6
COUPE TWINFAST 2016 – Stevens Zabiolle-Souply – Ducati 796
COUPE TWINMAX & COUPE SPORTWIN 2016 – Maxime Duret – Ducati 1100
Les 2eme et 3eme de chaque catégorie se sont vu remettre un Trophée offert par notre Partenaire et Pilote : Saverio Monopoli et sa société SMCD.
Florian et Loic Boirin, Frederic Bellut, Saverio Monopoli, Cyril Gendron et Régis Le Breton ont donc chacun reçu leur trophée « Podium ».

ag-sptwn2016-championsp1080417L’ensemble de ces pilotes ont aussi été dotés de superbes lots offerts par notre partenaire FACOM, représenté par Christophe Salles.
p1080416-1

CALENDRIER
calendrier-2017Le calendrier 2017 a été établi sur 6 épreuves à la demande générale des pilotes (Budget).
Seules les organisations nous permettant de ne pas augmenter nos tarifs, tout en offrant plus de temps de roulage ont été sélectionnées. Toutes les épreuves de la saison 2017 aurons 2 séances de qualification et 2 courses finales.
affiche-24-heures-motos-2017
La nouvelle épreuve en ouverture de saison, en levé de rideau des 24 Heures du Mans, a été plébiscité par tous les membres présents (1 vote : non et 1 abstention)
(voir article inscription ici ou rubrique <Calendrier>

TARIFS
-Le tarif d’adhésion au Sportwin club pour 2017 est maintenu au tarif de 40€.
Nous rappelons, pour ceux qui le souhaite, qu’il est possible d’obtenir sa licence au Sportwin Club.
-Le tarif de l’engagement reste lui aussi inchangé à 240€ par épreuve.
Exception est faite pour l’épreuve du Mans qui coûte logiquement plus cher que les autres. Le tarif est de 340€ pour cette épreuve. Bien évidement vous comprenez que cette épreuve est facturée plus cher que les autres et avec 44 pilotes maximum en piste, il est impossible de conserver le tarif de 240€ sans que le club perde beaucoup d’argent. Mais à bien y regarder, c’est un super tarif pour être pendant 5 jours avec ses accompagnants (3 passes), au cœur de la course et de cet événement majeur.
-Le tarif de l’inscription à la course reste inchangé à 100€ la course.
-500€ pour la saison complète de 6 courses, soit une économie de 100€ par rapport au tarif à la course.
Enfin une petite surprise supplémentaire est venue récompenser les pilotes présent à l’AG qui souhaitent s’engager pour la saison complète : une remise exceptionnelle de 50% sur le tarif de la saison complète soit 250€. Le club, pour remplir les grilles, a parfois été obligé d’appliquer un tarif « découverte » à des nouveaux pilotes qu’on ne voit qu’une seule fois ou qui adhèrent à notre coupe. Il a semblé normal de faire un geste pour les anciens, les fidèles, ceux qui saison après saison sont toujours là, inscris à la saison complète, présent à l’AG, et qui souvent s’investissent dans la vie du club. Une prime à la fidélité en quelques sortes, une chose devenue peut-être trop rare de nos jours.
(voir article inscription ici ou rubrique <Participer>)

REGLEMENT TECHNIQUE
En 2017 il n’y aura aucun changement dans le règlement technique. Nos formules fonctionnent bien et il faut maintenant leur laisser le temps de grandir.
Les pneus resteront libres pour les catégories TWINMAX et TWINFAST, les propositions faites par Pirelli pour la saison 2017 n’étant pas assez avantageuses pour nos pilotes.
Les pilotes de la Coupe TWINSTOCK ont tous formulés le vœux de conserver un manufacturier de pneus unique pour leur catégorie, pour une question d’équité. Ce manufacturier pourrait être à nouveau AVON qui proposait en 2016 des tarifs très attractifs. Pour l’instant AVON nous a confirmé qu’il devrait apporter un nouveau pneu 160 plus performant, mais ils n’ont pas encore pu nous donner le tarif, ni défini la structure commerciale et technique. Des informations concernant ce point vous seront donc relayées très bientôt par email et sur les sites et la décision finale sera prise en accord avec les pilotes de la catégorie.
(Réglement technique 2017 bientôt en ligne dans la rubrique <Participer>)

SPONSORS
Concernant nos partenaires, notons l’arrivée en 2017 du TEAM LH Racing qui organise de nombreux roulages tout au long de la saison (35 environ) et qui réservera des tarifs préférentiels aux pilotes du Sportwin. Un article sur le sujet dévoilera les conditions de ce partenariat.

L’atelier Speck-Motos de Thomas Brossier (tout nouveau papa d’une petite Zélie) sera à nouveau partenaire du Sportwin. Les négociations avec Avon définiront l’engagement de Thomas qui réfléchit aussi à de nouvelles formules de récompenses. 

Le Studio de Création Graphique SPEED GRAPHIC, spécialisé dans l’univers moto, et qui conçoit et gère la communication du Sportwin Club depuis plus de 5 ans, récompensera les pilotes, en offrant une création graphique personnalisée. (Conditions dévoilées dans un prochain article).

Nos autres fidèles partenaires Facom, Vidal Sport, Cybermorard seront encore parmi nous en 2017. Concernant AFAM et le partenariat avec Chrystelle Paye, nous aurons très bientôt des nouvelles à vous donner.

Stevens Zabiolle-Souply a formulé une proposition concrète de partenariat avec les combinaisons Mass dont il est le dépositaire. Par respect pour VIDAL SPORT, ce partenariat ne peut être envisager tant que Franck Vidal sera partenaire.

Enfin Savério Monopoli a proposé une idée qui a suscité beaucoup d’intérêt de la part de tous les pilotes et accompagnateurs présents à l’AG. Il s’agit de créer un Team Sportwin qui engagera une machine dans les courses d’endurances lors des weekends comme les 300 miles du DCF, CMC ou Proclassic. Tout reste à définir, à organiser, à imaginer et à structurer. Il y a déjà de quelques pistes et des idées, mais pour concrétiser ce projet, une commission Endurance sera crée pour regrouper toutes les énergies.

La Suite ne se raconte pas, vous le savez bien, il y a eu des galettes salées, des crêpes sucrées, du cidre, des histoires, des rires, des blagues, etc… bref un bon moment comme d’habitude …

… une petite idée quand même de l’ambiance!

La vidéo de l’AG 2016 en lien sur notre page Sportwin Club TV 

 

 

 

 

24 Heures Motos 2017 – Matmatah en concert exclusif !

motologo-aco logo-coupe-sportwin-2017-def


Seconde manche du Championnat du Monde FIM d’Endurance, les 24 Heures Motos programmées les 15 et 16 avril 2017 sont un évènement aussi sportif que festif. Pour la 40e édition de l’épreuve mancelle, le groupe brestois Matmatah fera son retour sur scène, pour un concert exclusif en Sarthe, le samedi soir. Elément incontournable de la grande fête des motos, le concert sera un moment à ne pas manquer !

24 Heures Motos 2017 - Matmatah en concert exclusif !

La grande soirée concert* du samedi est toujours très attendue par le public des 24 Heures Motos. Pour cette édition anniversaire, c’est le groupe Matmatah qui prendra possession de la scène des 24 Heures Motos, installée au cœur du village, en face du Restaurant de la Courbe pour une soirée qui s’annonce unique.

Après neuf ans d’absence, le groupe Brestois a annoncé  en septembre dernier, qu’il remontait sur scène en 2017 pour une tournée dans toute la France. Si de nombreux concerts sont déjà complets, Matmatah et l’ACO crée l’évènement en annonçant la seule date en Sarthe à l’occasion des 24 Heures Motos.

Groupe français de rock et de folk, fondé à Brest en 1995 par Tristan Nihouarn (Stan) et Cédric Floc’h (Sammy), le duo est rejoint par le bassiste Éric Digaire et le batteur Fañch pour jouer sous le nom de Matmatah. Personne n’a pas pu passer à côté du succès de l’album La Ouache sorti en 1998 avec les tubes tels que : Lambé An Dro,  Les Moutons ou encore Emma qui hissent haut les couleurs de la Bretagne avec des sonorités rock celtique.

Le groupe délaisse un peu les sons bretons pour des rythmes plus rock et ainsi suivent Rebelote en 2001, Archie Kramer en 2004 avec le tube Au Condionnel puis La Cerise en 2007 qui connait un fort succès avec le single éponyme (La cerise).

Après 13 ans d’existence, le groupe se sépare en 2008 à la fin d’une tournée d’adieux. En septembre 2016, Tristan Nihouarn, Eric Digaire et Benoît Fournier, rejoints par le guitariste Emmanuel Baroux, annoncent la reformation de Matmatah pour de nouveaux concerts en 2017 dont une date exceptionnelle au 24 Heures Motos.

Amateur averti de musique rock et team manager du GMT 94, Christophe Guyot est enthousiaste sur cette annonce : « L’Endurance et le rock ont un ADN commun. Les émotions, l’état d’esprit, les valeurs sont semblables. C’est pourquoi le concert est toujours un évènement attendu aux 24 Heures Motos. Même si tu es dans la course à ce moment-là, tu sais que le public vibre au son des guitares et des motos. Les 24 Heures Motos sont à la fois un challenge sportif hors norme et une grande fête de la moto pour les passionnés et les non-initiés. Matmatah apportera ses influences bretonnes au Mans tout en restant un immense groupe de rock à la hauteur de l’évènement. »

Pas de temps à perdre pour réserver son billet au 24 Heures Motos au tarif Prévente de 55€ (au lieu de 68€) pour vivre une course qui s’annonce très disputée, mais aussi un concert qui sera à coup sûr l’élément incontournable de la fête !
* Gratuits pour les possesseurs d’un billet d’entrée aux 24 Heures Motos et les moins de 16 ans accompagnés d’une personne majeure.

Calendrier et Inscriptions à la Coupe Sportwin 2017

calendrier-2017Le Grand événement de la saison 2017 de la Coupe Sportwin sera certainement notre première épreuve en ouverture des 24 Heures du Mans. Il s’agit bien évidement d’une très grande satisfaction et d’une belle reconnaissance pour notre club. Cela récompense notre travail mais aussi votre talent à vous tous, les pilotes, les préparateurs et accompagnateurs qui avaient fait grandir le Sportwin Club durant ces huit années. Merci à vous tous, en espérant que vous serez très nombreux pour fêter ça tous ensembles, au Mans mais aussi tout le reste de la saison.
Vous noterez que pour ce grand weekend de moto, les conditions sont tout simplement exceptionnelles.
Nous vous proposons un planning très riche et bien rempli, qui nous promet une sacré semaine de courses et de festivités. 
Le premier jour sera comme d’habitude consacré aux différents contrôles techniques et administratifs.
Le jeudi se déroulera la première séance d’essais qualifs et le briefing. 
Le vendredi à la 2e séance d’essais qualifs ainsi que la 1ere Finale. 
Le samedi en début de matinée, en ouverture de la grande journée et de la course des 24h se déroulera notre deuxième Finale. Chers pilotes vous aurez l’honneur d’inaugurer le podium de cette grande édition 2017 !
Le reste du weekend devrait être tout aussi fantastique, puisque vous profiterez de votre privilège d’être au cœur des 24 heures du Mans, des animations, des concerts, du paddock, pour vivre à fond cette grande course mythique.

Le deuxième point très important concernant ce calendrier, c’est le temps de roulage qui sera cette saison en très nette hausse. Il nous aura fallu quelques saisons et l’appui de nombreux organisateurs amis, pour arriver enfin à vous proposer ce package avec deux séances de qualifs et deux finales pour l’ensemble des épreuves de la saison. Nous sommes très heureux de pouvoir vous le proposer sans aucunes augmentations tarifaires, ce qui permet de préserver l’esprit et l’accéssibilité de la Coupe Sportwin auquel vous êtes tous très attachés.

Nos épreuves se répartissent de façon homogène sur l’ensemble du territoire, du sud au nord en passant par le centre, avec cette année une petite dominante pour l’Ouest. Compte tenu du nombres de pilotes présents sur les épreuves des deux dernières saisons, il était encore trop tôt pour augmenter le nombre de grand circuits, mais avec deux grandes jauges (Le Mans et Le Vigeant à 44 Pilotes chacun), il nous semble avoir trouvé un bon équilibre.
En 2017, conformément au souhait des pilotes, le nombre d’épreuves se limite à 6, ce qui vous aidera à maintenir un budget plus raisonnable.

Vous trouverez dès maintenant sur notre site, tous les documents nécessaires pour vous inscrire et participer à cette saison 8 de la Coupe Sportwin 2017, qui s’annonce déjà extraordinaire! 

En ligne et téléchargement dans la rubrique du site <Participer> : 
Le bulletins d’adhésion 2017 au Sportwin Club
Le Formulaire d’inscription et d’engagement à la saison 2017
Le Formulaire d’inscription et d’engagement 2017 course par course.
Le règlement 2017 sera disponible en ligne et en téléchargement très prochainement.

logo-coupe-sportwin-2017

Coupe Sportwin 2016, Dernier Round!

bandeau-logo-cpsptw2016Les 24 & 25 septembre prochains, sur le circuit de Croix en Ternois, se jouera le dernier round de Coupe Sportwin 2016, 7eme du nom. Une édition qui aura tenu encore une fois toutes ses promesses, avec ses peines et ses joies, mais qui s’apprête a couronner une nouvelle fois trois superbes champions.

PrintDes trois catégories, seule la catégorie TWINFAST a déjà révélé son champion.
Steven Zabiole-Souply#6 faisait parti des grands favoris et il aura été au rdv dès les premiers tours de roues de la saison en enchainant une impressionnante série de 3 victoires consécutives, et suivit d’une régularité de métronome. Il a tout simplement géré ce championnat en patron.
dsc_8329Pour la deuxième année consécutive, la motorisation Ducati 796, couplée à une partie cycle performante, s’est révélée être le meilleur compromis. Mais le nouveau règlement a fait parler la poudre et laisser entrevoir d’énormes possibilités pour les pilotes de ces petits protos de moyennes cylindrées. On voit ainsi Steven qui va jouer le podium final scratch de la Coupe sur cette dernière épreuve, mais on a vu aussi ces petits protos jouer à la régulière la victoire scratch, avec sur le circuit de la Bresse, le premier doublé scratch d’une machine TWINFAST (sec et mouillé). Une perf réalisée par Martial Bellut#21(Champion Promo500 2015) sur son proto SVXFFR 650, avec des chronos tout à fait impressionnants (1’31″8), tout proche du record de la piste (sportwin). Pas de doute, le potentiel de cette catégorie pour jouer la gagne au scratch est réel et devrait attirer de plus en plus de préparateurs et de pilotes en quête d’exploits et de super performances à coûts raisonnables.
dsc_8323

Print

En categorie TWINMAX le titre va donc se jouer à Croix en Ternois, sur cette dernière épreuve traditionnelle de la Coupe Sportwin qui retrouve, dans une ambiance conviviale et amicale, le championnat PROCLASSIC, pour se faire plaisir entre passionnés dans cette région tellement accueillante.
Deux pilotes joueront le titre TWINMAX et SCRATCH, mais Maxime DURET#82 possède une avance assez confortable (33pts scratch et 36pts Twinmax) sur Régis Le BRETON#3, local de l’étape, et Champion 2015 de la catégorie TWINFAST. Régis jouera sa chance a fond, surement très relâché après avoir réalisé une aussi belle saison au top.
img_0018 dsc_8325

PrintLa nouvelle catégorie TWINSTOCK qui pour la première fois va titrer son champion après une saison complète établie sur un classement tradition, nous aura donné un spectacle formidable avec des pilotes performants venant souvent jouer la bagarre aux avants-postes de la course avec des chronos qui impressionnent. Ludovic HANNON#94 sur sa Kawasaki ER6 affrontera Florian BOIRIN#121 sur son SV650 (Champion 2015 catégorie TWINSTOCK). Ludo peut compte sur un beau petit matelas de 20pts, mais Florian a des sacré arguments sur piste sèche et donc tout est encore très ouvert pour la grande bagarre finale!
dsc_8346 dsc_8308

Si vous avez envie de rouler une dernière fois avant l’hivers ou simplement passer un super weekend entres potes, vous êtes tous les bienvenus sur le circuit de Croix en Ternois pour partager une bonne bière accompagnée de quelques frites les biloutes!
dsc_0217

Le Galipomètre, à suivre avec passion !

En lien un magnifique CR de l’épreuve de la Bresse mais surtout un superbe reportage découverte sur l’esprit Sportwin ! bravo au Galipomètre, le blog d’un motard passionné et passionnant !

Sportwin la bresse épisode 1, 2 & 3

http://legalipometre.blogspot.fr/2016/08/sportwin-circuit-de-bresse-2016.html

http://legalipometre.blogspot.fr/2016/08/sportwin-circuit-de-bresse-2016-episode.html

http://legalipometre.blogspot.fr/2016/08/sportwin-circuit-de-bresse-2016-episode_31.html

_DSC0093

gaz champion!

Coupe Sportwin 2016, CR des Pilotes (Suite)

Acte V , Weekend Endurances DCF Le VIgeant 9 juillet 2016

IMG_0785


IMG_0605

CR THIERRY BLASCO#65
Le Sportwin pose ses valises sur le très beau circuit du Val de Vienne pour la 4e manche du championnat dans le cadre des endurances du Ducati club de France. Valérie mon épouse m’accompagne et nous prenons la route jeudi où nous nous installons, bientôt rejoint par la fine équipe composée de Fabrice et Régis. Les copains sont déjà installés et nous ont gardé de la place. Avec les différentes courses et les endurances organisées par le DCF les places sont chères.

Le vendredi les essais libres se passent très bien je termine la journée en 1.53 comme mes 2 petits camarades de jeu Fab et Régis. Cela promet pour les essais chronos ainsi que pour les 2 manches de samedi.

Le lendemain pour la seule séance qualificative, Valérie me panneaute je passe au fil des tours de la 3e à la 9e position en 1,53.4. Nous sommes 5 dans un mouchoir de poche, les couses risquent très très disputées. Fab est 7 et Régis nous pète un 1,51.7 et s’octroie la seconde position.

IMG_0193

L’après-midi sous une chaleur étouffante nous nous plaçons sur la grille pour la première manche, l’attente me semble interminable et la température du moteur frôle les 100 degrés. Les feux rouges s’allument, à l’extinction je prends un bon départ mais Stéphane Jondet qui se trouve sur la seconde ligne part en weeling, et cale, je l’évite de peu mais je sais que 35 pilotes sont derrière nous et tous ne pourront en faire autant. Malheureusement mes craintes se confirment car au 1er virage les drapeaux rouges nous intiment l’ordre de rentrer aux stands, où l’on nous apprend que Stéphane c’est fait percuté par 2 autres pilotes. Les visages sont fermés nous attendons en suivant le ballet des ambulances sur la grille de départ, qui évacuent les blessés. Trois quart heure plus tard nous entamons la procédure de départ. Pour ma part j’ai du mal à me mettre dans la course d’autant qu’un hélico nous survole afin d’évacuer un des blessés. Le départ est donné au premier virage je suis 8e et suis assez facilement le groupe de tête, je suis bloqué par l’hyper motard de J.F #99 pendant 6 tours Raynald trouve l’ouverture et nous passe tous les 2. Au 7 e tour je trouve l’ouverture mais mon moteur chauffe de plus en plus. A 2 tours de la fin alors que j’occupe la 8e place au bout de la ligne droite des stands, alors que je colle au basque de Raynald, je perds l’arrière, réussis à redresser et rentre fond de balle dans le bac à gravier. S’ensuit une séance d’équilibriste et je chute à faible allure sans gravité. Après analyse, de l’eau du radiateur s’est répandue sur la roue arrière ce qui a engendré la glisse, résultat 0 pointé pour cette 1er course. Régis s’octroie un très beau podium avec la 2e position et Fabrice se classe 5e

De retour au stand nous apprenons que Stéphane souffre d’une fracture ouverte du tibia péroné, Jérôme s’en sort avec 2 grosses entorses et de nombreuses contusions, qu’en a Jean François il semble qu’il soit victime d’une fracture à la jambe.

Après avoir réparé ma machine nous nous présentons sur la 2e course, toujours sous une chaleur étouffante. Sur la grille de départ nous attendons la mise en place des nombreux pilotes et mon moteur monte en température. Les feux s’éteignent je prends un excellent départ et affiche en ces premiers tours de très bons chronos. Je suis 6e lorsque de nouveau avec ce cagnard mon mano de température affiche des chiffres indécents. Je n’ai d’autres choix que de rendre la main et effectue les 4 derniers tours à une allure de sénateur afin que la température descende. Je finis cette course quelques peu dépité à la 10e position et sauve malgré tout 6 points.

IMG_0200

Malgré ce résultat décevant je me console avec de très bon chronos, qui me semble, auraient encore pû être améliorés sans mes soucis de température. Encore une fois un grand plaisir de retrouver tous ses troubadours funambules du sportwin avec qui nous avons passé un weekend formidable.

 

J’en profite pour souhaiter un bon rétablissement aux blessés de la 1er manche en souhaitant les revoir prochainement sur la piste à nos côtés. Bon courage à vous 3.

Merci à mes amis et sponsors qui me permettent de continuer l’aventure

CRVI (Pascal Jumel)
MMA (Seb Cognard)
BOULANGERIE ROBAC (JJ et Koba ROBAC)
TRANDEV (Jean Marc BERNINI et Pascal GROSSETETE)
AVIVA (Marie Claire BENSE)
ATOL (Christophe ROUSSEAU)
A très bientôt pour la prochaine anche sur le circuit de Haute Saintonge fin Juillet
Thierry BLASCO #65

 

Coupe Sportwin 2016, CR des Pilotes (Suite)

Acte IV Circuit de Pau-Arnos 28 & 29 Juin 2016 – Organisation Challenge France Espagne

13239271_10209677479633080_8173085280233641185_n


CR THIERRY « TITI » BLASCO#65

Compte rendu de la course de PAU-ARNOS

Le barnum de la poisse (suite)
Le trajet se déroule le mercredi. Il faut dire qu’il y a 850 kms qui séparent le circuit de mon domicile et que je dois faire un crochet par Bordeaux, afin de récupérer ma moto en réparation chez Manu Ripault, aux ateliers RP Motos. Le midi j’en profite pour me restaurer en compagnie de Manu et Loic Espinasse qui nous rejoint (toujours dans les bons coups Lolo).
J’en profite pour remercier Manu pour sa réactivité, vu le laps de temps réduit entre la course de Carole et celle de Pau, ainsi que pour la qualité de son travail. Toujours dans le registre remerciements, suite à mes soucis mécaniques de la manche de Carole, le reste de la saison était sérieusement compromis. Certains de mes sponsors, et amis n’ont pas hésité à me soutenir un peu plus afin que je puisse continuer cette formidable aventure. Ils se reconnaîtront merci les amis.
Arrivé sur le circuit à 17h00 où je rejoins Régis et Fabrice ainsi que Willy qui revient rouler avec une HARLEY. Il était temps tu nous manquais sans toi notre équipe était moins rock n’roll. Les auvergnats Diego et le Squal suivent de près ainsi que le reste de la troupe Sportwin. A noter le périple de Yannick LOLLIOT et de ses mécanos, qui au départ de la région dijonnaise ont mit 38 heures pour arriver sur le circuit, avec dans le désordre la perte d’une roue de la caravane qui percute une voiture sur l’autoroute, puis recherche d’une roue dans une casse, et enfin crevaison avant d’arriver au circuit. Au passage quel plaisir de côtoyer au sein de ce championnat tous ces furieux aussi allumés sur la piste qu’attachant en dehors.
Le jeudi nous ne roulons que la dernière heure à cause des tarifs élevés des cessions. Je me sens à l’aise malgré le fait que de n’avoir roulé qu’une fois sur ce circuit il y a 3 ans. Fab découvre le tracé et Régis marche comme un avion. Le soir un petit baptême de la Harley est organisé avec un mélange de champagne, de papier toilette et un peu de gazon, tout cela organisé par notre président Thierry DUC, bien aidé par le Squale……moi je n’ai pas pu les en empêcher Willy.
Le Vendredi je participe à 3 séances et les temps s’améliorent rapidement. Le circuit de PAU est magnifique avec un dénivelé prononcé, des virages rapides qui passent à fond de 4 voire 5 ….le pied. A la fin de la journée alors que Régis procède à une séance de mécanique « catastrophe », il constate que son cadre se fissure……c’est l’abandon.
Le week-end commence mal pour notre bande de potes regroupé sous notre barnum « La poisse ».
Le vendredi soir une tempête d’une rare violence s’abat sur le paddock, les barnums s’arrachent, s’envolent, pendant 10 mns c’est l’apocalypse. L’ensemble des pilotes et accompagnants s’accrochent aux structures afin d’empêcher qu’elles ne s’envolent. Pour ma part je me retrouve accrocher au barnum de Yannick Lolliot avec Yannick et ses 2 mécanos pour 10 mns qui resteront dans les annales, sa tente est déchirée nous sommes trempés mais hilares cela aurait pu être pire.
Le samedi les affaires sérieuses commencent à 08h30 pour la première séance qualif.. Les conditions sont piégeuses. Il a plu toute la nuit la piste est séchante, nous décidons de partir en pneus pluie avec Fabrice. Régis nous panneaute et je suis crédité du meilleur temps alors que Fabrice est second. A mi- séance nous décidons de rentrer au stand car la piste sèche rapidement. Régis nous informe que nous sommes retombés à la 4e et 6e position et que les pilotes ayant pris l’option pneus sec sont plus rapides. Il reste 5mns nous repartons le couteau entre les dents. La piste est quasiment sèche les pneus pluie s’arrachent la moto bouge beaucoup, je m’accroche à son guidon avec Fabrice dans ma roue arrière et ça paye……je m’octroie la 3e position et Fabrice la 4e en 1.32,00 en pneus pluie nous sommes heureux.
A 14h30 2e séance qualif. Là pas de problème la piste est entièrement sèche et il fait beau. Nul doute que les temps de ce matin vont être largement améliorés. Les temps descendent régulièrement et je suis sur un très bon rythme je suis passé par Stephane Jondet et lui prend la roue pendant plusieurs tours. Je m’applique sur mes trajectoires et suis crédité du 5e temps en 1,28,2 Fabrice est 9e Diego 27e et WILLY 31e.
Dimanche matin les conditions sont de nouveau précaires, la piste est déclarée humide mais elle sèche rapidement. Néanmoins il y a des traces d’humidités partout ainsi que des coulées d’eau à certains endroits. Martial Bellut crédité du 3e temps semble avoir des coupures d’allumage. Le feu passe au rouge puis s’éteint, je prends un départ canon de la seconde ligne et passe le premier virage en seconde position. Je garde le contact avec le premier Maxime DURET, puis suis passé par Yannick déchainé, il tombe 2 tours plus tard sous mes roues dans un gauche vicieux. Au 6 e tour Raynald LEFRANCOIS me fait les freins en bas de la descente je recroise et le repasse, il réédite sa manœuvre au tour suivant et ça passe. Je suis les 2 premiers et dans l’avant dernier tours à la ré accélération la moto m’éjecte je m’accroche au guidon après un rodéo d’une dizaine de mètres j’atterris sur le réservoir, glisse sur la selle et repart. Stéphane JONDET en profite pour me ramarrer me suit et tente une attaque kamikaze dans le droite qui commande la ligne droite. Je rentre fort sachant qu’il est derrière et alors que je m’écarte en phase d’accélération nous nous percutons épaule contre épaule, nos regards se croisent nous ré accélérons, mais son moteur fait la différence (bien joué). Après ces 2 frayeurs je consolide ma 4e place et finis dans cette position. Raynald est 1er, Steph double maxime, ils finissent dans cet ordre. Fabrice abandonne à cause d’un fusible fondu, Willy 27 et Diego quant à lui devant les conditions quelques peu aléatoires décide de ne pas prendre le départ
Je suis un (tout) petit peu déçu de ne pas avoir accroché le podium, mais très content d’avoir terminé cette belle courses avec 2 belles chaleurs à la clé.

Devant les dégâts occasionnés par sa chute, Yannick LOLLIOT ne prend pas le départ de la 2ème course.
L’après-midi nous scrutons le ciel, les averses ont cessées, le ciel brille mais de méchants nuages approchent. 10mns avant la pré grille il pleut (une fois de plus) nous partons en pneus pluie.
Pendant le tour de chauffe nous constatons que la piste est complètement sèche.
Le feu passe au rouge s’éteint je pars comme une balle suis 4e puis passe rapidement Martial dans la descente rapide à l’extérieur….chaud chaud, puis le tour suivant Raynald sur un virage rapide (1 partout Raynald) Je reste 2 mais suis passé par Stéphane à mi-course, le Squale me panneaute à la perfection, je suis 3 avec 6 secondes d’avance. Je consolide cette position jusqu’au drapeau à damier.
Je suis très content de ce résultat qui récompense un week-end solide ou je n’ai pas lâché le peloton de tête
Merci à mes amis et sponsors qui me permettent de continuer l’aventure
CRVI (pascal Jumel)
MMA (Seb Cognard)
BOULANGERIE ROBAC (JJ et KOBA ROBAC)
TRANDEV (Jean Marc BERNINI et Pascal GROSSETETE)
AVIVA (Marie Claire BENSE)
ATOL (Christophe ROUSSEAU)
Un remerciement spécial à Claude et à Séb pour leur aide providentielle

A très bientôt pour la prochaine sur le circuit du Vigeant début juillet
Thierry BLASCO #65

Le DCF reçoit la Coupe Sportwin sur le circuit du Vigeant

Le Ducati Club de France organisateur des 300 Miles accueille la Coupe Sportwin au Vigeant les 8 et 9 juillet 2016. Week-end entre deux clubs amis où les Ducati sont vedettes et l’esprit très convivial bien que compétitif. La coupe affiche complet avec une grille de 44 pilotes. Maxime Duret n°82 gagne la première manche et Manu Ripault n°7 la seconde, tous deux avec des Ducati TwinMax redoutablement efficaces.

Retrouver en lien ci-dessous l’article compte rendu de la 4eme épreuve de la Saison 2016 qui s’est déroulé Le 9 juillet sur le circuit du Vigeant, sur notre site partenaire CYBERMOTARD

IMG_0758

Coupe Sportwin 2016, les CR des Pilotes (suite)

ACTE 2 Circuit de Pau-Arnos 28-29 juin 2016

CR / Thierry Blasco@65  « Le barnum de la poisse »
13312612_10209687115473970_9088170678660217216_n
Le trajet se déroule le mercredi. Il faut dire qu’il y a 850 kms qui séparent le circuit de mon domicile et que je dois faire un crochet par Bordeaux, afin de récupérer ma moto en réparation chez Manu Ripault, aux ateliers RP Motos. Le midi j’en profite pour me restaurer en compagnie de Manu et Loic Espinasse qui nous rejoint (toujours dans les bons coups Lolo).
J’en profite pour remercier Manu pour sa réactivité, vu le laps de temps réduit entre la course de Carole et celle de Pau, ainsi que pour la qualité de son travail. Toujours dans le registre remerciements, suite à mes soucis mécaniques de la manche de Carole, le reste de la saison était sérieusement compromis. Certains de mes sponsors, et amis n’ont pas hésité à me soutenir un peu plus afin que je puisse continuer cette formidable aventure. Ils se reconnaîtront merci les amis.
Arrivé sur le circuit à 17h00 où je rejoins Régis et Fabrice ainsi que Willy qui revient rouler avec une HARLEY. Il était temps tu nous manquais sans toi notre équipe était moins rock n’roll. Les auvergnats Diego et le Squal suivent de près ainsi que le reste de la troupe Sportwin. A noter le périple de Yannick LOLLIOT et de ses mécanos, qui au départ de la région dijonnaise ont mit 38 heures pour arriver sur le circuit, avec dans le désordre la perte d’une roue de la caravane qui percute une voiture sur l’autoroute, puis recherche d’une roue dans une casse, et enfin crevaison avant d’arriver au circuit. Au passage quel plaisir de côtoyer au sein de ce championnat tous ces furieux aussi allumés sur la piste qu’attachant en dehors.
Le jeudi nous ne roulons que la dernière heure à cause des tarifs élevés des cessions. Je me sens à l’aise malgré le fait que de n’avoir roulé qu’une fois sur ce circuit il y a 3 ans. Fab découvre le tracé et Régis marche comme un avion. Le soir un petit baptême de la Harley est organisé avec un mélange de champagne, de papier toilette et un peu de gazon, tout cela organisé par notre président Thierry DUC, bien aidé par le Squale……moi je n’ai pas pu les en empêcher Willy.
Le Vendredi je participe à 3 séances et les temps s’améliorent rapidement. Le circuit de PAU est magnifique avec un dénivelé prononcé, des virages rapides qui passent à fond de 4 voire 5 ….le pied. A la fin de la journée alors que Régis procède à une séance de mécanique « catastrophe », il constate que son cadre se fissure……c’est l’abandon.
Le week-end commence mal pour notre bande de potes regroupé sous notre barnum « La poisse ».
Le vendredi soir une tempête d’une rare violence s’abat sur le paddock, les barnums s’arrachent, s’envolent, pendant 10 mns c’est l’apocalypse. L’ensemble des pilotes et accompagnants s’accrochent aux structures afin d’empêcher qu’elles ne s’envolent. Pour ma part je me retrouve accrocher au barnum de Yannick Lolliot avec Yannick et ses 2 mécanos pour 10 mns qui resteront dans les annales, sa tente est déchirée nous sommes trempés mais hilares cela aurait pu être pire.
Le samedi les affaires sérieuses commencent à 08h30 pour la première séance qualif.. Les conditions sont piégeuses. Il a plu toute la nuit la piste est séchante, nous décidons de partir en pneus pluie avec Fabrice. Régis nous panneaute et je suis crédité du meilleur temps alors que Fabrice est second. A mi- séance nous décidons de rentrer au stand car la piste sèche rapidement. Régis nous informe que nous sommes retombés à la 4e et 6e position et que les pilotes ayant pris l’option pneus sec sont plus rapides. Il reste 5mns nous repartons le couteau entre les dents. La piste est quasiment sèche les pneus pluie s’arrachent la moto bouge beaucoup, je m’accroche à son guidon avec Fabrice dans ma roue arrière et ça paye……je m’octroie la 3e position et Fabrice la 4e en 1.32,00 en pneus pluie nous sommes heureux.
A 14h30 2e séance qualif. Là pas de problème la piste est entièrement sèche et il fait beau. Nul doute que les temps de ce matin vont être largement améliorés. Les temps descendent régulièrement et je suis sur un très bon rythme je suis passé par Stephane Jondet et lui prend la roue pendant plusieurs tours. Je m’applique sur mes trajectoires et suis crédité du 5e temps en 1,28,2 Fabrice est 9e Diego 27e et WILLY 31e.
13315283_10209684972180389_3644120427782253818_nDimanche matin les conditions sont de nouveau précaires, la piste est déclarée humide mais elle sèche rapidement. Néanmoins il y a des traces d’humidités partout ainsi que des coulées d’eau à certains endroits. Martial Bellut crédité du 3e temps semble avoir des coupures d’allumage. Le feu passe au rouge puis s’éteint, je prends un départ canon de la seconde ligne et passe le premier virage en seconde position. Je garde le contact avec le premier Maxime DURET, puis suis passé par Yannick déchainé, il tombe 2 tours plus tard sous mes roues dans un gauche vicieux. Au 6 e tour Raynald LEFRANCOIS me fait les freins en bas de la descente je recroise et le repasse, il réédite sa manœuvre au tour suivant et ça passe. Je suis les 2 premiers et dans l’avant dernier tours à la ré accélération la moto m’éjecte je m’accroche au guidon après un rodéo d’une dizaine de mètres j’atterris sur le réservoir, glisse sur la selle et repart. Stéphane JONDET en profite pour me ramarrer me suit et tente une attaque kamikaze dans le droite qui commande la ligne droite. Je rentre fort sachant qu’il est derrière et alors que je m’écarte en phase d’accélération nous nous percutons épaule contre épaule, nos regards se croisent nous ré accélérons, mais son moteur fait la différence (bien joué). Après ces 2 frayeurs je consolide ma 4e place et finis dans cette position. Raynald est 1er, Steph double maxime, ils finissent dans cet ordre. Fabrice abandonne à cause d’un fusible fondu, Willy 27 et Diego quant à lui devant les conditions quelques peu aléatoires décide de ne pas prendre le départ
Je suis un (tout) petit peu déçu de ne pas avoir accroché le podium, mais très content d’avoir terminé cette belle courses avec 2 belles chaleurs à la clé.

Devant les dégâts occasionnés par sa chute, Yannick LOLLIOT ne prend pas le départ de la 2ème course.
L’après-midi nous scrutons le ciel, les averses ont cessées, le ciel brille mais de méchants nuages approchent. 10mns avant la pré grille il pleut (une fois de plus) nous partons en pneus pluie.
Pendant le tour de chauffe nous constatons que la piste est complètement sèche.
Le feu passe au rouge s’éteint je pars comme une balle suis 4e puis passe rapidement Martial dans la descente rapide à l’extérieur….chaud chaud, puis le tour suivant Raynald sur un virage rapide (1 partout Raynald) Je reste 2 mais suis passé par Stéphane à mi-course, le Squale me panneaute à la perfection, je suis 3 avec 6 secondes d’avance. Je consolide cette position jusqu’au drapeau à damier.
Je suis très content de ce résultat qui récompense un week-end solide ou je n’ai pas lâché le peloton de tête
13315735_10209687089193313_1497404292754593826_n
Merci à mes amis et sponsors qui me permettent de continuer l’aventure
CRVI (pascal Jumel)
MMA (Seb Cognard)
BOULANGERIE ROBAC (JJ et KOBA ROBAC)
TRANDEV (Jean Marc BERNINI et Pascal GROSSETETE)
AVIVA (Marie Claire BENSE)
ATOL (Christophe ROUSSEAU)
Un remerciement spécial à Claude et à Séb pour leur aide providentielle

A très bientôt pour la prochaine sur le circuit du Vigeant début juillet
Thierry BLASCO #65

Coupe Sportwin 2016 Carole, la saison est lancée!

Article publié sur l’espace Sportwin du site Cybermorard :
http://www.cybermotard.com/La-Coupe-Sportwin-a-Carole-le-re…

Les coupes de France Promosport accueillent la coupe Sportwin à Carole les 30 avril et 1er mai 2016. Amaury Cantel s’offre un doublé sur sa Ducati 1148 TwinMax.
Stevens Zabiolle-Souply du CBRT 76 monte sur la 1e marche du podium TwinFast avec les 2 victoires.
En TwinStock, Ludovic Hanon aux couleurs du CBRT 76 s’impose dans les 2 manches.

La grille de départ du Sportwin à Carole

La grille de départ du Sportwin à Carole

La piste est déclarée wet pour la séance de qualification. Yannick Lolliot n°8 réalise le meilleur temps en 1 :15.615 devant Thierry Blasco n°65 en 1 :17.220 et Raynald Lefrançois n° 96 en 1 :17.881. Une 1e ligne trustée par des protos Ducati TwinMax. Martial Bellut n°21 place son proto Suzuki TwinFast sur la 2e ligne, Régis Le Breton n°3 intercale sa Pierobon entre le fils et le père Frédéric Bellut n°13 au guidon d’une Suzuki 650 SV. Une Ducati Hypermotard Evo SP accroche la 7e place aux mains de Jean-François Viniacourt n°99 devançant le 1e StockTwin, Ludovic Hanon n°94 et sa Kawasaki ER6 en 1 :21.467. Stevens Zabiolle-Souply complète cette 3e ligne avec son proto Ducati 796.

Cantel fils n°24. 50 points

Cantel fils n°24. 50 points

Retour gagnant pour Amaury Cantel n°24, après une saison 2015 difficile en Promosport 600, le champion 2013 de la Coupe Sportwin renoue avec la victoire. En première manche Yannick Lolliot, auteur de la pole, part à la faute à Alpha, provocant la chute de Martial Bellut. Parti de la 5e ligne Amaury évite ce piège et entame sa remontée, régulier en 1 :37, il revient sur Fabrice Merlin n°84 ralentit par des retardataires. En 2e manche Amaury se débarrasse en quelques tours de tous ses rivaux et passe le drapeau à damier après un cavalier seul.

C’est bon ça !!!

C'est bon ça !!!

Les joies de la victoire qu’Amaury partage avec ses partenaires : AMS Compétition, Spirito Moto, EMC, AFAM, Ets Daridan, sans oublier ses parents Carole et Didier.

Cantel Père n°5. 33 points.

Cantel Père n°5. 33 points.

Départ canon pour le proto Ducati 1100 de Didier Cantel n°5. Parti de la 6e ligne, il accroche le bon peloton et se classe 4e de la première manche après quelques passes d’armes avec Jean François Viniacourt n°99, Raynald Lefrançois n°96 et Régis Le Breton n°3, prouvant le très bon niveau de la classe TwinMax. En deuxième manche Didier assure de nouveau un excellent départ et retrouve aux avants postes les mêmes pilotes. C’est chaud, Fabrice chute à Fox, Régis fume et abandonne. Didier double Jean-François et rejoint son fils Amaury sur le podium avec cette belle seconde place.

Viniacourt Jean-François n° 99 – 26 points

Viniacourt Jean-François n° 99 - 26 points

Sa première participation en coupe Sportwin est une réussite. Licencié au Ducati Club de France Jean-François n°99 bouscule la hiérarchie au guidon d’une Ducati Hypermotard Evo SP. Une place de 6e en première manche et la 3e marche du podium en course 2, bouclant les 4 premiers tours entête !

LEFRANCOIS Raynald n°96 – 24 points

LEFRANCOIS Raynald n°96 – 24 points

Nouveau en coupe Sportwin, Raynald n°96 roule sur un proto Ducati ST3 équipée d’une fourche de 848 et d’un bras de S4R. D’entrée de jeu, il est dans le rythme de Didier et de Jean-François, clôturant la première course 5e et la deuxième manche 4e.

ZABIOLLE-SOUPLY Steven n°6 – 20 points

ZABIOLLE-SOUPLY Steven n°6 - 20 points

Vice-champion 2015 de la catégorie TwinFast, Stevens Zabiolle prouve sa détermination en prenant les 50 points et le leadership de ce classement. 7e scratch et 5e scratch, ce sociétaire du CBRT 76 place son proto Ducati 796 parmi les TwinMax 1100.

MERLIN Fabrice n°84 – 20 points

MERLIN Fabrice n°84 - 20 points

13 tours devant en première manche, que de progrès pour Fabrice qui entame une 7e saison en coupe Sportwin. Finir 2e derrière Amaury est déjà une sacrée performance ! avec un écart d’une seconde. La deuxième course aurai pu être un remake, dès le 3e tour Fabrice est troisième en partant de la 4e ligne, il double Jean-François au 6e tour mais part à la faute au 9e dans Eco. Une petite consolation, Fabrice est crédité du meilleur tour de cette 2e manche en 1 :07.826.

HANON Ludovic n°94 – 18 points

HANON Ludovic n°94 – 18 points

La 7e place du classement scratch est octroyée par le 1e TwinStock. Second au premier tour de la course 1, sa petite Kawasaki ER6 ne résiste pas aux 100 cv des TwinMax. Ludovic, licencié au CBRT 76, prend la 8e place des deux finales résistant à la meute des TwinFast et prend le leadership du classement TwinStock.

LE BRETON Régis n°3 – 16 points

LE BRETON Régis n°3 – 16 points

En 1e manche, c’est la bagarre avec Didier Cantel. Ce sont deux pilotes expérimentés qui assurent le spectacle, surtout à Hotel, en effectuant des freinages de trappeur. Régis Lebretonmonte sur la 3e marche du podium. Désillusion en 2e manche, sa belle fume et perd de la puissance, c’est l’abandon.

BELLUT Frédéric n°13 – 14 points

BELLUT Frédéric n°13 – 14 points

Après la chute de son fils Martial, Fred doit défendre les couleurs du Racing Team 42. Laissant s’échapper Stevens, il se mêle au baston des TwinStock. 9e des deux finales, il monte sur la deuxième marche du podium TwinFast en course 1 et la troisième en course 2.

MONOPOLI Saverio n°75 – 12 points

MONOPOLI Saverio n°75 – 12 points

La 1ere manche est difficile pour Saverio qui ne trouve pas l’ouverture et reste sur un faux rythme, sa Pierobon 796 passe la ligne en 13e position. En course 2, Saverio retrouve son attaque et double successivement Thierry Blasco n°65, Franck Perrot n°78, Jérôme Rabusseau n°37, Ludo Hanon n°94 et coiffe Fred Bellut pour accéder au podium TwinFast. Au scratch, il prend les points de la 7e place.

PERROT Franck n°78 – 11 points

PERROT Franck n°78 – 11 points

Qui va contrer les pilotes du CBRT 76 en TwinStock, Franck deux fois second rejoint Ludo sur le podium. 10e de la première finale et 12e de la seconde, il prouve que son petit Suzuki 650SV peut bousculer les TwinFast et quelques TwinMax.

LOLLIOT Yannick n°8 – 10 points

LOLLIOT Yannick n°8 – 10 points

Sa Ducati ST3 habituelle est en panne et c’est avec un proto asthmatique qu’il réalise la pole sur le mouillé. Les finales sont sur une piste sèche Yannick compense le manque de puissance par une attaque trop généreuse et chute en 1e manche. Le championnat n’est pas fini, il aborde la course 2 raisonnablement pour sauver quelques points, restant dans la roue de Steven.

BLASCO Thierry n°65 – 10 points

BLASCO Thierry n°65 – 10 points

C’est avec son proto Ducati ST3 que Thierry se qualifie en 2e position. Malheureusement à cause d’un bruit suspect il troque sa centaine de chevaux contre une Suzuki 650SV prêtée par Didier Duthoit un ancien pilote de la coupe. Et comme Yannick il essaye de sauver les meubles. Deux fois 11e, Thierry s’offre un lot de consolation en accrochant la 3e place du classement TwinFast en 1e manche.

RABUSSEAU Jérôme n°37 – 7 points

RABUSSEAU Jérôme n°37 – 7 points

Après une première manche laborieuse et une 15e place, Jérôme se reprend en course 2 et passe en mode attaque. Il déborde les frères Boirin, double Thierry Blasco et Franck Perrot pour une 10e place dans la roue de Fred Bellut

BOIRIN Florian et Loïc n° 121 et 122 – 5 et 6 points

BOIRIN Florian et Loïc n° 121 et 122 – 5 et 6 points

Les frères Boirin accèdent au podium TwinStock, Loïc en première manche et Florian dans la seconde. Comme en 2015 ils nous offrent une lutte musclée et toujours spectaculaire avec leurs Suzuki 650SV, plus que stock.

BROSSIER Thomas n°91 – 1 point

BROSSIER Thomas n°91 – 1 point

Thomas aux couleurs de Speck Motos, distributeur des pneus Avon et partenaire de la coupe Sportwin marque le point de sa 15e place en 2e manche et clôture ce premier classement.

Thierry : un mécène

Thierry : un mécène

Offrir une journée à trois amateurs de sport moto, c’est possible même s’ils sont en situation d’handicape. Thierry Blasco avec le soutien du Lion Club a partagé sa passion avec la complicité de ses partenaires, le centre de vie Passeraile et de la bande de copains du Sportwin Club. Respect

- Avon récompense Ludovic Hanon, Franck Perrot et Florian Boirin
- Facom récompense Christian Souchon, Régis Le Breton, Stevens Zabiolle-Souply, Amaury Cantel et Thierry Blasco.

Coupe Sportwin 2016, CR des Pilotes

CAROLE, Acte 1 /


CR Amaury Cantel#24 /
Capture d’écran 2016-05-02 à 08.25.19

et bien me voila de retour d’un week end riche en émotions sur le circuit CAROLE en coupe SPORTWIN
je n était pas monté sur mon proto DUCATI 2 soupapes depuis octobre 2015. Depuis le début de saison je roule sur ma YAMAHA R6 et il faut se réadapter au bicylindre DUCATI….pas évident mais bon c est comme le vélo ça ne s oublie pas lol
Donc le vendredi je fais une séance d essai libre pour me remettre dans le bain….j arrive a descendre en 1’09″8 ….pas top mais bon ça permet de rouler sur le sec et de retrouver les trajectoires du circuit CAROLE qui est assez exigent
samedi 10h et bien comme la météo l avais prédit il flotte, fais chier mais bon pas le choix il faut y aller sinon je ne serai pas qualif, j y vais a reculons en suivant les copains, je suis à la ramasse la moto glisse je ne la sens pas et je n ai surtout pas envie de m en coller une……et j y suis arrivé à rester sur mes roues, j aurai fait que peu de tours mais c est bien assez suffisant niveau stress, je me qualifie en 13ème position en 1’24, ce qui me place sur la 5ème ligne, c est pas top mais bon tant pis c est mieux qu une chute,
dimanche matin 10h c est l heure de la première manche, je prends un départ moyen mais vu que ma moto marche pas trop mal j arrive à gagner des place en arrivant au premier virage, a la sortie d alpha Yannick #8 perd l arrière et chute, malheureusement Martial #21 ne peut l éviter et s envole sur la moto de Yannick, j arrive à éviter les mecs pour ne pas leurs rouler dessus mais j ai perdu plusieurs places, je prends mon rythme et arrive a remonter les pilotes devant un à un jusqu à en voir plus qu un devant moi mais assez loin, je vois Fabrice #84 quelques secondes devant moi, il faut que je cravache si je veux revenir au contact et le doubler…..ce que j arrive à faire à 4 tours de la fin je crois, j arrive à rattraper et doubler Fabrice #84 et à gagner la course avec 1 seconde d avance et le meilleur tour en course en 1’07″543,
13139080_1040702876022381_49487548715487629_n

 j suis super content ça me redonne la confiance que javais un peu de mal à retrouver depuis ma fin de saison 2015 plutôt chaotique
dimanche 14h40 c est le départ de la seconde manche, je prends un très bon départ et me retrouve 3ème à l entrée du premier virage, je passe rapidement deuxième et me met en chasse de Jean-François Viniacourt#99 qui est en tète avec son HYPERMOTARD EVO SP, au bout de 4 tours j arrive a le passer et a prendre mes distances……et j ai réussi à garder mes 8 secondes d avance jusqu a l arrivée, je suis trop content et la cerise sur le gâteau est la seconde place de Didier (mon papa lol), donc ce second podium de la journée se transforme en photo de famille c est génial
13139080_1040702876022381_49487548715487629_n
ce fut un très très bon week end pour moi, je remercie ma moitiée, mes parents (kk et did), les copains, tous les membres d AMS compétition et mes partenaires sans qui tout ça ne serai pas possible Christelle Paye de chez Afam TransmissionNicolas Nowacki de NR BIKE, Sebastien Geslinde SPIRITO MOTO, Benjamin Villot de BEMYSELF.com, Bruno DAGBERT de SERILETTRE, EMC suspension
MERCI à vous tous et gazzzzzzzzzzzzzzzzzz
Amaury #24
Capture d’écran 2016-05-02 à 15.28.47


CR / Thierry Blasco#65
13133272_10201534654325468_3094434787325293237_n
Comme d’habitude sur le circuit Carole le paddock étant minuscule pour caser les 300 pilotes inscrits en Promosport, j’arrive le mercredi soir. Comme d’habitude notre ami Gilou qui travaille au circuit nous a réservé un bel emplacement au P2, on dit merci qui ? Merci GILLOU.

Le jeudi et le vendredi sont réservés aux essais libres. Pour ma part j’ai un peu de mal à me faire aux pneus Avon. Je tente de trouver la bonne pression sans succès et effectue mon meilleur tour en 1,11. Je glisse beaucoup (nul doute qu’avec la bonne pression cela irait beaucoup mieux) Pas terrible mais pour le reste du weekend je remettrai les Pirelli que je connais parfaitement donc pas d’inquiétude.

Samedi essais qualif et alors que les essais libres ont eu lieux sous le soleil la pluie fait son apparition.

Je démarre ma session tranquillement et Valérie me panneaute P1, puis j’oscille entre la 3e et la 5e place. Après une belle passe d’arme avec mon pote Régis LEBRETON j’augmente le rythme et me qualifie à la seconde place. Toute l’équipe est très heureuse mais les courses de demain sont annoncées plein soleil. Suite aux essais comme d’habitude nous passons au contrôle sonomètre et la PATATRA l’échappement est aux normes mais nous décelons un claquement dans les entrailles du moteur. Après démontage et vérification de l’embrayage et serrage du volant moteur il semble que ce soit les roulements de vilo qui soit en cause (pourtant changés l’an dernier) ….La poisse.

Spontanément Super DIDIER DUTHOIT me propose son petit 650 sv. Et c’est repartit direction Soisson où la moto est stockée chez REGIS.

Je suis un peu inquiet car en 1er ligne avec 72 cv entouré de proto 1000 de plus de 100cv ça va être rock’n’roll comme dirait WILLY. L’objectif est donc de limiter la casse et de marquer quelques points au général.

Dimanche matin lors de la 1er manche j’effectue un excellent départ le petit 650 crache tous les chevaux dont il dispose mais la ligne droite est trop longue et je me fais déborder de toute part.

J’arrive au virage Alpha et là Yannick chute et entraine Martial, s’ensuit une énorme bousculade ou nous essayons d’éviter les motos et les pilotes en travers de la piste.

Je me retrouve alors en bagarre avec 3 pilotes qui me distance dans les lignes droites et que je rattrape dans le sinueux et aux freins. Je me bats comme un beau diable pour finir à la 11e place scratch et suis appelé sur le podium des moins de 900 cc j’effectue mon meilleur tour en 1,11. Malgré la déception de ne pas avoir pu défendre mes chances avec ma ducati bien plus puissante je suis content de mon résultat. La petite sv a une partie cycle fabuleuse mais un moteur anémique. Dédé tu ne veux pas mettre un kit dedans s’il te plaît ? .A noter la très belle seconde place de Fabrice auteur d’une course fabuleuse et la non moins belle 3e place de Régis et hop 3 coupes sous notre barnum.

13139218_10201537995088985_4440086185549020447_nLors de la seconde manche je sais à quoi m’attendre et à l’extinction des feux rouges je me fais encore débordé de toute part. Encore une fois je me bats comme un chiffonnier et suis l’auteur de freinages de trappeur. La petite sv fait fureur dans le sinueux mais ne peut rien dans les bouts droits. Après une baston d’anthologie avec Saverio, Franck Perrot et Jérôme RABUSSEAU, je termine également 11e et 4E des moins de 900cc. Fabrice chute alors qu’il occupe les places de tête et Régis abandonne suite à un problème moteur.

En marge de cette course et avec l’accord de Thierry DUC et Sandra, avec l’aide du LIONS CLUB de VAL D’Europe, nous avons invité 3 personnes handicapées du centre Passerailes de Magny-le Hongre.

13083099_10201534652885432_2556783878204069469_nAprès une visite du paddock nous avons eu la chance de partager un buffet organisé par JJ et KOBA ROBAC de la boulangerie Robac de Serris , qui n’ont pas hésité à solliciter leurs fournisseurs. Xxxxx

Merci aux Lions qui se sont déplacés afin que cette initiative soit un franc succès Claude, Seb Dominique, Clémence, Mireille, Vero et Sylvie. Merci pour votre aide précieuse.

Merci aux furieux du Sportwin qui ont tous jouer le jeu, rigolards dans le paddock, enragés sur le circuit, mais une vrai bande de potes avec une spéciale dédicace à Diego, le Squale, Régis et FAB

Merci a mes sponsors sans qui l’aventure serait impossible / AVIVA m.c. BENSE / CRVI Pascal / MMA Seb COGNARD / ATOL Chris ROUSSEAU / Boulangerie ROBAC / TRANSDEV
Et bien sur Valou mon épouse et mes enfants Baptiste et Nathan qui supportent ma passion
Vivement PAU pour de nouvelles aventures
Thierry BLASCO #65

 



CR RACING CLUB 42 : PILOTES / Fred Bellut#13 /  Martial Bellut#21 / Thomas BROSSIER#91

13124765_10207924700507370_2452494920307515091_nArrivés au circuit CAROLE jeudi en début d’après-midi nous nous installons avec les copains du Sportwin.

Thomas est arrivé dans la nuit. Martial va faire une séance d’essai en fin d’après-midi et moi je fini l’installation.

Comme il va s’en dire, Carole sans électricité et un cumulus de 200 litres pour plus de 300 personnes c’est le top !!

Vendredi, séances d’essais pour nous trois. Thomas se débrouille bien pour un circuit qu’il ne connaît pas, Martial roule en 1.09. Le proto va bien mais le pneu ar; se détruit et moi je retrouve mes chronos de l’an passé sans forcer. On attend pour la séance de l’après-midi mais le temps menace et la pluie s’invite donc fin des essais pour nous. Samedi matin qualification à 10h10 piste wet !! Martial #21 qualifié 4éme Fred # 13 6éme et Thomas #91 15éme. Fin des qualifications rendez-vous dimanche matin pour la 1ère course à 10h15.

1ère COURSE

16 tours pour la course de dimanche matin. Elle sera courte pour Martial #21 puisqu’au 2éme virage alors qu’il était en seconde position, le 1er perd l’arrière et Martial ne peut l’éviter, lui roule dessus et les motos se percutent fin de course pour lui. J’étais alors en 3ème position, je les évite et me fait dépasser par les 1000, j’attendais le drapeau rouge vu la chute des #21 et #8 mais au tour suivant tout le monde était debout. Ouf !!! Je fais ma course et je suis premier TWINFAST mais je sais bien que derrière il y a le #6 Steven avec sa ducati qui marche fort. Au 9éme tour il me double et je le vois partir, je manque de moteur dans les lignes droites. Je roule régule en 1.11.00 et fini 9éme de la course et 2éme TWINFAST. C’est mon 1er podium.

2éme COURSE

Départ à 14h40mn il manque un pilote sur la grille, Martial #21, car nous n’avons pas pu réparer la moto : réservoir percé, jante avant, fourche, carénage etc etc… Je m’élance et rate un peu mon départ : la moto se lève, je rentre 5éme dans le premier virage et fais tout pour garder ma place mais les 1000 sont là même scénario. Steven #6 me double, je fais ma course tout seul. Je lis mal mon panneautage et #75 Savério, sur son proto Pirobon en TWINFAST, me double. Les deux derniers tours furent un combat pour la 2éme place et il l’emporte sur le dernier virage. Je suis finalement 9éme au scratch et 3éme TWINFAST : 2ème podium du week-end. Pour Thomas #91 il termine sur la 1ère course 17éme  et 15éme à la seconde.

Rendez-vous à Pau les 28 et 29 mai pour la 3éme manche de la saison.

 


CR TEAM TIJO : PILOTE / Sam Seille#35 

13082640_1715250595382846_221418263862400232_nSalut à tous Samuel Seille participe à ça première manche de sportwin de la saison, bon roulage hier pour valider la moto nous avons fait pas mal de modif dessus. Ce matin qualif sur la pluie au bout de 3 tour il perd l’avant sans raison pas de bobo pour le pilote nous travaillons sur la moto elle sera prête pour demain et nous faisons confiance en notre pilote pour revenir au devant de la scène à plus tard

Salut à tous nous sommes sur le retour de carole Samuel à très bien roulé vendredi pour ces premiers essai de la saison, plusieurs modif ont été faite sur la moto et valider par le pilote samedi la qualif était sur une piste humide et froide au 3eme tour Sam à perdu l’avant dans golf pas de bobo pour le pilote mais du boulot pour les mécanos. Le depard de la première manche à été plus compliqué le temps de ce remettre en confiance Sam à fini en 16 ème position et la deuxième manche Sam a été bloqué pendant plusieurs tours et il fini en 19 ème position. Il va travailler pour améliorer ces premiers tours et essayer de rentrer dans le top 10 à Pau arnos fin mai. Et félicitations à Amaury Cantel et Didier pour leur magnifique course.

13083269_405941616242728_1552317298107795567_n

 


CR Franck Perrot  / Pilote du CBRT76 / 

FB_IMG_1462523706671
Résumé d’un week-end avec moins de soucis.
Débarquer le mardi soir pour des essais mercredi avec le team LH Racing.
On s’aperçoit vite que je ne suis pas tres rapide. Des chronos en gros 1″10.
Je cherche des solutions, la moto va très bien.
Jeudi matin direction Jonathan Gentlemen Riders pour regler la moto au petits oignons et sur le banc se sera 3cv de plus de gagné.
Jeudi après-midi je fais une session histoire de tester les 3 cv de plus. Je ne les sents pas du tout mais jarrive quand meme à améliorer légèrement mon chrono.
Vendredi je fais une seul seance d’essais pour essayer ce qu’on m’a conseillé (de lacher le frein plus tot) mais malheureusement ca me fait pas progresser au contraire.
L’après midi le temps est menaçant, une averse et ca seche legerement je decide de ne pas rouler tampi j’économise mon train de pneus pluie.
Samedi matin (jaime pas les matin)
Il pleut, pas de question a ce poser ce sera pneus pluie.
Je rentre en piste mais je ne suis pas a l’aise et la moto ratatouille dans les bout droit. Je rentre dans les stands et fais baisser la pression dans mon pneu arrière qui a tendance a glisser. La moto ce comporte bien mieux jessais d’attaquer un max mais malheureusement mon probleme d’allumage me ralenti de trop dans les bout droit. Fin des qualifs 19eme scratch et 5eme de ma categorie.
Les deux finales s’annoncent dur dur.
On à trouvé le problème le cylindre avant reçois directement l’eau évacuée par le pneu avant ce qui a rempli le puit de bougie.
Dimanche place aux deux finales le soleil est bien là cool je suis motivé et près a prendre le meileur depart possible.
Aller cest parti il est 10h15 on est pret pour le depart.
Les feux s’éteignent gazzz je prends un tres bon depart mais les grosses cylindrées autour de moi se reprennent très vite. Premier virage je prends l’inter et force un peu. Merde je vois mon pote Martial Bellut part terre. Allez faut continuer, je force et continue ma remonté me voilà 10eme (2eme de ma categorie) au bout de quelque tours mais je suis dans les memes chronos que mon rival principal amis et sponsor Ludovic Hanon jai le bras gauche en compote je vais assurer ma deuxieme place de ma categorie cest le principal et arreter de forcer car le pilote pas tres loin devant moi n’en fait pas parti. Je fini donc 10eme scratch et 2eme stock.
Deuxieme manche 14h40 allez cest parti les feux sont éteints gazzz je prend encore un bon depart. Je me sent mieux mon bras gauche me fait moins souffrir (jai changé de gant) je peux vraiment attaquer et ca jusqu’au dernier tour. Javais un super rythme je remontais bien sur mon rival principal mais malheureusement partir de la 19eme place cest toujours du temps de perdu. Je finirais donc cette 2eme finale en 12eme position scratch et 2eme de nouveau dans ma categorie.
Au final les mauvais chronos avaient l’air general, je pense que la piste ne devait pas etre terrible.
Merci à tout ceux que sont venu me supporter.
Merci à Frederic Thiault mon mecano Merci aussi à ma famille, mes amis et aussi 1000 merci à mes sponsors
N&L Cosmetics Laurinenoeline Levesque Noeline Talleur Levesque, Kennol, Reprog76 Fabien Gonel, Kiwi Christophe Liebert
Demare immobilier, Commeneuf Aduflo Anthony Duflo, Team LH Racing Ludovic Hanon, Youngtimer motocycles Jokawa Mcp Walkyries, Garage du bac Yohann Lemair, Carosserie Ropars Goes Goes, Emc France Martin, French Arrogance Etienne Maurin, AYR seri Zec Candeias, Ponty Peint’ Cyriack Ponty, Bar Loung le Lisea Julien Natacha Eudeline, Idelec Proxi Lemair Magali Lemair, Lydie Debain, Jean-Marie Ménager, Jeanphi Bredel, Régis Revet, Denis Salenne, Erwan Yampower, Jean-pierre Levesque, Roucan Allan, Gaelle Schwartz, Solene Breard, Morgane Canivet, Emilie Franck, Pascal Lacorne, Sophie Morel, Stephanie le Tirilly, Franck Émilie Ducati, Chris Luckette, Nelly Lecoutre, Louise Grey, Pascal Sidoine Officiel, Baptista Loucass, Maxime Greverie
Et un merci tout particulier à ma femme Gwen Perrot qui ce tue à essayer de me trouver des sponsors et qui se prend beaucoup de porte dans la tete.
J’espère oublier personnes vous etes tellement nombreux à m’aider….. je vous remercie 1000 fois sans vous je ne serais pas a tout ces week-end de courses.
FB_IMG_1462523763748

 

 

 

Coupe Sportwin 2016, Les Forces en Présence?

Print

 

 

 

SCRATCH & TWINMAX
IMG_8728 ResizedCette nouvelle saison qui se profile pourrait bien être l’une des plus particulière de l’histoire.
Florian Levasseur, le double tenant du titre SCRATCH & TWINMAX 2014 et 2015, pourrait bien ne pas être en mesure de défendre sa couronne en 2016. On lui souhaite de passer au mieux cette saison qui s’annonce compliquée et de revenir au plus vite parmi nous, totalement motivé et libéré.

La guerre de succession qui s’annonce en 2016 devrait attiser les appétits les plus féroces.

 

IMG_8692Vice Champion 2015, Jonathan Viémont, grand animateur de la Coupe Sportwin depuis plusieurs saison, fut l’auteur d’une saison 2015 remarquable. Cette saison la « Combi » du grand favori était taillée pour lui, car Jo l’a démontré l’an passé avec de superbes performances (3 victoires) et d’une régularité exemplaire (8 podiums). Il n’a d’ailleurs perdu le titre que dans la dernière finale de la dernière épreuve de la saison. 2016 semblait être son année, un titre qui lui tendait les bras, mais ce sera sans doute plus tard. Jo n’a pas encore annoncé son programme 2016 définitif, mais il ne devrait pas s’aligner sur l’ensemble de la saison du Sportwin.

 

11745753_992357424129046_3296320776716241453_nL’autre grand favori de la Coupe, c’est bien sûr Emmanuel Ripault. Ultra rapide, expérimenté et performant, il ne manque à Manu qu’une saison complète et un peu de chance pour aller enfin chercher ce titre. Cette année pourrait bien être enfin la bonne, en tout cas on lui souhaite de tout coeur.

 

 

10385304_467694903373846_8095883589490051404_nYannick Lolliot, son retour est une magnifique nouvelle pour tous les pilotes du Sportwin. Yannick a subit fin 2014 un gros crash dont il s’est remis au courage pendant plusieurs mois. Yannick est un battant et il est revenu en 2015, pour l’épreuve de Bresse. Il a marqué les esprit, car même s’il était encore un peu handicapé par sa cheville, il a réalisé la pole, le meilleur tour et même s’il n’a pas fini ces deux finales, le retrouver d’entrée à ce niveau de performances, c’était tout simplement fantastique. Yannick court après son deuxième titre depuis 2011, et si 2016 était enfin la bonne saison pour lui?

 

IMG_58423eme de la Coupe Sportwin 2015, Cyril Gendron impressionne depuis 3 saisons déjà. Il est en progrès constant, maitrise parfaitement sa machine qu’il connait sur le bout des doigts et s’il continue sa progression en 2016, alors le titre ne devrait pas être loin. Même si Cyril est un garçon discret, le pilote, lui fait désormais parti des meilleurs et sera l’un des grands favoris en 2016.

 

 

La grande particularité de cette nouvelle saison 2016, c’est que la liste des favoris au titre suprême est sans doute la plus longue que nous ayons jamais eu. Car outre les 5 brillants pilotes que nous venons de citer, il faut nommer aussi Didier Cantel qui, après une saison 2015 gâchée par une blessure, est revenu très fort en fin de saison. Didier a l’habitude de rouler devant en Coupe Sportwin et, si cette année il évite les embuches, il sera parmi les meilleurs, c’est une certitude.

 

 

IMG_9229Comme le fit Amaury Cantel en 2012, Régis Le Breton, vainqueur de la COUPE TWINFAST 2015 (catégorie intermédiaire), passera en 2016 en catégorie TWINMAX, toujours avec son magnifique proto Pierobon F042 mais équipé cette saison d’un moteur Ducati 1100. 6e du classement Scratch 2015 avec son 796, Régis a fait une très grosse saison 2015, et s’il marche sur les traces d’Amaury, alors peut-être pourra-t-il réussir lui aussi cet exploit de gagner le titre dans les deux catégories?

 

 

IMG_8631Fabrice Merlin, 5e du scratch 2015, a impressionné l’an dernier par sa régularité et ses performances en net progrès, et il faut désormais compter aussi avec lui.

 

 

 

 

DSC_8356Thierry Blasco, lui a faim, très faim de pouvoir rouler et s’amuser sans se soucier de toutes les galères techniques et physiques qui lui ont gâchées les dernières saisons. N’oublions pas que notre Titi national a déjà fait top 5 du scratch et qu’il connait aussi les podiums, donc on lui souhaite juste une belle saison sans problèmes, tout le reste devrait suivre.

 

 

 

DSC_8182Loic Espinasse est lui aussi sur une courbe ascendante. Un peu comme Cyril et Fabrice, il a beaucoup progressé ces deux dernières saisons, il ne lui reste plus qu’à s’essayer sur une saison complète, pour voir s’il s’il est plutôt « King » ou « Gipsy »?

 

 

 

 

IMG_5402En 2015 Maxime Duret est venu sentir l’ambiance de la Coupe sur quelques épreuves et comme les meilleurs avant lui, il est venu et il s’est d’entrée senti très à son aise. Très performant (2 podiums) sur des circuits totalement différents (Le Mans et Croix en Ternois), c’est bien sûr de très bonne augure pour affronter une saison complète.

 

 

 

magnycourssportwin2014 (58)En 2014, Stéphane Jondet avait fait une apparition en Coupe Sportwin lors de l’épreuve de Magny-Cours. Une épreuve qui s’était déroulée dans des conditions météo très compliqué mais Stéphane avait marqué les esprits lors des essais qualifs en se montrant très performants au guidon de son très beau proto ST3. Qu’en sera-t-il en 2016? nous verrons bien, mais il faut l’avoir à l’oeil, ne serait-ce que pour la beauté de sa machine.

 

 

le-couramiaud-martial-bellut-a-ete-sacre-vice-champion-des-coupes-de-france-promosport-500-photo-dr-1450251431Et oui, nous avons volontairement gardé le meilleurs pour la fin, Martial Bellut. Ce pilote est inscris pour la saison complète en catégorie TWINFAST, car comme Clement Fitte à son époque, voici un pilote qui pourrait bien marquer notre petite histoire en étant le premier pilote à prendre le titre scratch au guidon d’une machine de la catégorie TWINFAST.
Vainqueur de la CB500 2015, on est sûr d’une chose, question pilotage ce garçon a un gros niveau. Question machine, son papa, Fred « mécano fou »,  lui confie son bébé, un Proto Suzuki SV 700cc. Profitant du règlement TWINFAST 2016 et du gros niveau de pilotage de Martial, voici peut-être le tandem gagnant 2016?
N’oublions pas une chose, avant de gagner les courses, il faut les courir. Le proto de Martial n’a pas encore roulé. Il est peut-être bien né, ou pas? facile à régler ou pas? Fiable ou pas ? réponse dès Ledenon début avril, tout le monde sera fixé sur ce circuit de pilotes au gros coeur.
Concernant ce Proto, nous tenons à vous signaler l’excellente initiative de Fred qui a créé une page Facebook pour suivre depuis plus d’un an la fabrication de toutes les pièces de ce proto, et son montage étape par étape. Au final, le concept de Fred, c’est de pouvoir commercialiser ce proto très bientôt, comme le font certain artisans en Italie par exemple (Pagani). Tout ce qui concerne cette machine est donc public, sa préparation châssis comme sa préparation moteur.

 

Print

 

 

 

TWINFAST
IMG_9131IMG_8903IMG_8745DSC_0683

 

 

 

La catégorie TWINFAST sera à n’en pas douter l’une des attractions de la saison, car outre Martial Bellut, les grands animateurs des saisons précédentes seront encore là. Les pilotes Ducati, Stevens Zabiolle-Souply et Saverio Monopoli sont prêt à en découdre et reprendre leur bataille là où ils l’ont laissé fin 2015, tout comme Laurent Morelle et Fred Bellut qui continueront de défendre leurs chances aux guidons de leurs SV bien préparés.

 

Print
ARGU 2016 SITE-TWINSTOCK-01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La c’est la grande inconnue, certes le champion 2015 Florian Boirin sera bien là pour défendre son titre, mais cette nouvelle catégorie attire de nombreux nouveaux pilotes que nous découvrirons tous pour la plus part lors de la première épreuve. Attendons donc Ledenon pour jauger les favoris du TWINSTOCK. Parmi les habitués notons la présence de Pascal Alexandre sur sa SV, Loic Boirin qui pourrait bien en surprendre plus d’un et notamment son grand frère. Thomas Brossier sur Kawa ER6 qui va découvrir cette sensation unique de faire une saison complète. Isabelle Bidault sera là elle aussi, une pilote qui fait partie des rare pilotes à avoir rouler rouler en Sportwin depuis 2010.

Cet article est rédigé sur la base d’informations connues à ce jour (18/02/2016)

 

 

Une rubrique Statistiques sur la Coupe Sportwin

sportwinstatslogo

Le site du Sportwin Club se dote d’une nouvelle rubrique STATISTIQUES.

Vous y trouverez trois documents.

Le palmarès des pilotes façon « Wall of Fame » (le Mur de la Gloire)
Ce classement des Palmarès des pilotes de la Coupe Sportwin, prend en compte en priorité les Titres (TWINMAX / TWINFAST, TWINSTOCK), puis le nombres de victoires (toujours dans l’ordre des catégories), les podiums, les résultats « Scratch » (titre, victoires, podiums, potes et meilleurs classement), les Records du tours, les nombres total de points inscris et pour finir le nombre de participations.
Ces documents représente un travail très important pour concentrer, présenter et recouper toutes ces informations. Ils retracent toute l’histoire de la Coupe Sportwin depuis sa création et vous propose un très grand nombre de données. 

Un tableau de tous les MEILLEURS TOURS (Laps Records) sur tous les circuits pratiqués par la Coupe depuis sa création en 2010 (par catégorie).

enfin un tableau qui présente tous les PODIUMS de toutes les catégories de chaque épreuves de toutes les saisons de la Coupe Sportwin

Ces documents représentent un travail très conséquent, réalisé pendant plusieurs mois pour concentrer, recouper et vous présenter toutes ces informations.
Ils retracent toute l’histoire de la Coupe Sportwin depuis sa création et vous propose un très grand nombre de données.
Vous trouverez une analyse et quelques commentaires à la suite du Wall of Famé (Palmarès) et du tableau des Record du tours.
Nous vous souhaitons une bonne lecture et un sympathique voyage au coeur de la COUPE.

 

 

Présentation de la Coupe Sportwin 2016


3CAT


Ducati Monstro 600-800 / Ducati ss600-800 / Yamaha MT07 / Suzuki SV 650 / Kawasaki ER6 / Suzuki Gladius / …
La nouvelle catégorie TWINSTOCK est idéale pour accèder à la course moto, avec des machines peu puissantes et proches de la série.

mailing wordpress resize file-003-01Le TWINSTOCK permet de proposer une catégorie abordable, tant au niveau financier qu’au niveau des performances. 
Une catégorie où les moteurs et chassis sont strictement “Stock”(d’origines).  
Le règlement permet cependant d’adapter parfaitment ces machines à la piste, pour offrir aux pilotes, plaisir et compétitivité.
Avec son partenaire pneus exclusif AVON – SPECK MOTOS, les pilotes TWINSTOCK sont tous à égalité et ils bénéficient 
de tarifs très attractifs. Ils sont aussi généreusement récompensés à chaque épreuve. Cette catégorie est parfaite pour les jeunes 
et les moins jeunes, les pilotes performants ou prometeurs, ou tout simplement ceux qui conçoivent la course, 
sans tracas et à moindre coût. 
Les Pilotes TWINSTOCK se reconnaissent grâce à leurs plaques de numéros Blancs sur fond Rouge


TWINFAST c’est la catégorie intermédiraire de la Coupe Sportwin. Des machines Twin de 600 à 900cc  avec 2 soupapes par cylindres maximum au dessus de 700cc. mailing wordpress resize file-004-01La catégorie des pilotes fougueux qui rêvent de remporter le scratch au guidon de leurs “petits” prototypes agiles et ultra-performants. 
En 2013, Clément Fitte n’est pas passé loin de l’exploit, en remportant plusieurs courses scratch au guidon de son proto Kawasaki ER6 d’inspiration “Tourist Trophy”.
En 2015, les protos 2 Soupapes Ducati 796 ont finalement réussi à prendre le pouvoir sur cette catégorie intermédiaire, après cinq saisons de domination sans partage des petits 4 soupapes Japonais. 
Cette année encore, la lutte s’annonce acharnée!
Les Pilotes TWINFAST se reconnaissent grâce à leurs plaques de numéros Blancs sur fond Noir.


Des machines Twin de 900 à 1250cc avec 2 ou 3 soupapes par cylindre maximum.
TWINMAX c’est “La” catégorie Reine de la Coupe Sportwin. 

mailing wordpress resize file-005-01Tous les vainqueurs scratch des précédentes éditions en sont issue. 
De redoutables prototypes aux mains expertes de pilotes performants et expérimentés, 
Chaque saison, c’est ici que les meilleurs pilotes s’affrontent !
Les Pilotes TWINMAX se reconnaissent grâce à leurs plaques de numéros Noir sur fond Blanc.


CALENDRIER

SPONSORS

mailing wordpress resize file-006-01

 

 

 

FACOM rejoint la COUPE SPORTWIN 2016

Les bonnes nouvelles continuent en ce début d’année. Nous sommes très heureux d’accueillir ce nouveau partenaire prestigieux qui s’engage aux côté du Sportwin Club et de la COUPE SPORTWIN pour la nouvelle saison 2016.
Logo_FACOM_1978
FACOM, la grande marque d’outillage, récompensera les pilotes avec une belle dotation d’outillage (le coffret d’outils RL NANO). Ces lots seront tirés au sort lors du traditionnel briefing du samedi soir de chacune des sept épreuves de la saison.

Le Coffret d’outils RL.NANO offert lors de chaque épreuve.
91bSPk0N6rL._SL1500_

Nos trois fidèles pilotes FACOM en action lors des précédents saison de la Coupe Sportwin. Trois pilotes très impliqués dans l’arrivée de notre nouveau partenaire.
annonce facom sportwinChristophe Salles#9 / Sylvain Royer#34 / Manu Aulodant#61

 

ROULAGE PISTE 2016

Trois de nos pilotes organisent avec leur clubs respectifs des journées de roulage sur piste en 2016.
Nous souhaiterions leur donner un petit coup de pouce amical, vous trouverez donc ici même toutes les informations sur ces roulages. N’hésitez pas, vous aussi à faire tourner cet article, ainsi que les liens vers leurs différents sites et fiches d’inscription.

1003030_10151771438809771_1766837859_nHonneur aux anciens, Fred Bellut, dit Mecano Fou, président du RC42, qui fera rouler en 2016 plusieurs pilotes don un en particulier dont on n’a pas finit de parler.
Le RC42 vous propose une seule date de roulage pour l’instant, il s’agit du Dimanche 31 juillet 2016 sur le circuit de Lucy Levis dans la région centre.
Vous trouverez en liens :

La fiche d’inscription du RC42
Le site du RC42
La page Facebook du RC42

ambianceFranck Perrot, président du CBRT76, vous propose quant à lui plus de roulages (4) et plutôt situés dans le nord, dans la belle région Picarde, avec les circuits de Folembray et Clastres.

La fiche d’inscription du CBRT76
Le site du CBRT76
La page Facebook du CBRT76
Logo_Team_LHracing
Enfin Ludovic Hanon, président du TEAM LH RACING et nouveau pilote de la Coupe Sportwin, vous propose un calendrier assez conséquent, lui aussi ciblé sur la moitié Nord de la France avec les circuits de du Bugatti au Mans, Carole, Folembray et Clastres.

Le calendrier du TEAM LH RACING
Le site du TEAM LH RACING
La page Facebook du TEAM LH RACING

 

 

Bonne & Heureuse Année 2016!

Après une année 2015 tragique pour la France, beaucoup espèrent que cette nouvelle année 2016 sera elle sous le signe de valeurs humaines de paix, de respect et de fraternité.
La Coupe Sportwin 2016 sera à n’en pas douter, à nouveau un grand moment de convivialité et de sport amateur, qui permettra à toutes et à tous, de continuer à célébrer ensemble notre passion et notre amitié forgé, saison après saison, dans la joie, mais aussi parfois dans la peine.
C’est notre force, c’est ce qui nous unit, nous rends plus fort, nous motive, nous permet de nous sentir vivant, avec comme bande son le bruit et la fureur de nos bi-cylindres, de nos cris et de nos rires.
On vous souhaite à toutes et tous, la plus belle des années, pour vous et tous vos proches et on vous dit à très bientôt à côté d’un fameux »triple », pour bien lancer cette nouvelle grande aventure!

D’ici là restez connecté au Sportwin Club et la Coupe Sportwin à travers ce site et la page sportwin.

Bonne Année 2016 les amis!CpSptw2016-BONNE ANNEE CARD
Le Bureau du Sportwin Club.

2016, ça bouge chez les partenaires de la Coupe Sportwin !

Nous sommes très heureux de conserver pour la prochaine saison de la Coupe Sportwin, la plus part de nos partenaires historiques comme, AFAM, le GARAGE VIEMONT, CYBERMOTARD. 
Nous sommes très heureux aussi d’annoncer l’arrivée de plusieurs nouveaux Partenaires parfaitement en phase avec l’esprit Sportwin et très complémentaires avec nos autres Sponsors.
afamviemont-motocybermotard

 


Parmi ces nouveaux arrivants, citons la société SPECK-MOTOS basée en Rhône-Alpes et qui sera notre fournisseur officiel et exclusif des nouveaux pneus AVON, partenaire exclusif du Classement STOCKTWIN 2016.
speck-avon

La société AVON mettra à notre disposition son nouveau pneu piste AVON 3D ULTRA-EXTREME, qui se présente comme une véritable alternative aux gommes pistes concurrentes déjà connues (SUPERCORSA, D211, etc). Ce superbe partenariat inédit en Sportwin permettra à tous les pilotes de la catégorie STOCKTWIN, mais aussi des autres pilotes s’ils le souhaitent, de faire une très grosse économie sur leur budget pneus, avec, une fois n’est pas coutume, un partenaire qui propose ses produits à un tarif bien moins élevé que ceux du commerce.

Nos partenaires AVON / SPECK-MOTO récompensent les podium et les pilotes de la catégorie STOCTWIN lors de chaque épreuve (tous les détails dans le règlement 2016 en lien ici), en offrant plusieurs trains et pneus.
Un article sur l’aspect sportif et performance de ces nouveaux pneus, sera publié sur le site tout prochainement. Vous pouvez en attendant retrouver tous les détails de ce partenariat, dans l’espace AVON / SPECK-MOTOS de notre BOUTIQUE, ainsi que le bon de commande à télécharger avec toutes les tailles, références et tarifs disponibles.

Autre nouveau partenaire, un personnage haut en couleur, passionné de motos et de vitesse, mais aussi un amoureux du beau travail fait dans les règles de l’art. Il est aujourd’hui le seul artisan français, dans le domaine des combinaisons cuirs, à proposer un produit sur mesure et totalement Français. Un label « made in france » que nous approuvons sans retenue!
vidal_sport
VIDAL SPORT est une petite entreprise familiale du Sud-Ouest, dirigée par Franck Vidal et son épouse Anne. Ils sont présents sur les circuits, à l’écoutes des pilotes, pour leur offrir un service toujours adapté. VIDAL SPORT récompensera les pilotes de Coupe Sportwin lors de toutes les épreuves de la saison. Rendez-vous dans l’Espace VIDAL SPORT de la BOUTIQUE du site pour toutes les infos supplémentaires.
Pout mémoire, je rappelle que nos champions 2015, Florian « La Grange » Levasseur et Régis « Rosco » Le Breton, ainsi que notre président Thierry « No Bitume » Duc, sont déjà des fervents adeptes de la marque VIDAL SPORT, tout comme notre Lolo « National » Morelle, Frédéric « Rahan » Grannet, Laurent « Petit » Warin, Willy « Torpédo » Ruelle et enfin un tout nouveau pilote que Franck Vidal a signé à prix d’or pour faire parti de son « pool » de pilotes, j’ai nommé Thierry « Titi » Blasco. La décence nous oblige à ne rien révéler sur cette transaction historique dans l’histoire des paddocks et qui porterait sur une énorme quantité de spécialités du sud-ouest, assez grasse et consommée en abondance pendant les fêtes. Bref vous l’aurez compris, Franck va devoir vendre beaucoup de combinaisons cette saison pour amortir ce transfert de « poids » chez Vidal Sport. Il compte sur vous!

IMG_4423IMG_5433IMG_4439IMG_0241

titi

12342398_10201049989089140_2328038512282590661_nIMG_4895

 

 

 

afamNous vous rappelons l’offre de fin de saison de notre partenaire AFAM que vous avez tous reçu récemment. Une offre parfaite pour bien préparer le début de saison 2016, n’hésitez pas à contacter Chrystelle, ses coordonnées dans l’espace AFAM de la BOUTIQUE du Sportwin (ici en lien).

Consulter régulièrement notre boutique, les offres de nos autres partenaires y sont affichés et régulièrement mises à jour.

AVON 3D ULTRA EXTREME / Devenir « LA » Référence Pneus Piste Moto !

avontyres
AVON
est une marque de pneus bien connue des motards passionnés d’Anciennes, de side-car ou de Customs, mais aujourd’hui AVON c’est bien plus que cela, c’est aussi une marque qui développe des pneus routiers et sportifs hautes performances, notamment avec la gamme 3D ULTRA conçue spécialement pour la route et la piste.

Dans cette nouvelle gamme le pneu 3D ULTRA / EXTREME est lui réservé à la piste.
C’est avec ce pneu haute performance que les pilotes de la catégorie STOCKTWIN auront le plaisir de rouler lors de la prochaine saison de la COUPE SPORTWIN 2016.
146-1207-01-z+avon+3D-ultra-sport-profile

AVON TYRES FRANCE, à travers son distributeur exclusif SPECK-MOTOS, a choisit la catégorie STOCKTWIN de la COUPE SPORTWIN, pour promouvoir, exposer et démontrer la qualité de ses nouveaux pneus piste. Le très bon niveau de performance des pilotes de pointes de la Coupe Sportwin, confirmé par leurs chronos sur tous les circuits de France, sont pour AVON une parfaite opportunité de s’affirmer et conquérir de nouvelle part de marché à la concurrence. 
Contrairement aux pratiques habituelles de nombreuses marques de pneumatiques qui profitent généralement de leur partenariat pour faire payer aux pilotes leurs produits au prix fort (nous ne citeront aucune marque par décence), SPECK-MOTO, distributeur des pneus AVON,  propose lui à tous les pilotes de la COUPE SPORTWIN, des tarifs très attractifs qui permettront de baisser considérablement le budget pneus de nos pilotes. Si seul les pilotes de la Catégorie STOCKTWIN seront dans l’obligation de rouler en pneu AVON 3D ULTRA EXTREME, et seront récompensés par AVON à chaque course, tous les pilotes de la Coupe sportwin qui le souhaitent pourront bien sur les utiliser, car AVON propose une gamme complète de taille de pneus.

Parmi les références sportives quo’n peut vous donner, il y a d’abord le fait que ces pneus ont été mis au point par l’acier pilote de moto GP 500 Nial Mackenzie (4e du CDM 1990 sur la Suzuki Lucky Stricke et 3 fois vainqueur du British Superbike)
Rider19

 

 

Mais la performance qui nous concerne et nous parle le plus, c’est sans doute celle réalisée cette année (2015) lors du mythique TT sur l’Ile de Man par Rod Hodson, 28 ans, qui au guidon d’une Kawasaki ER6 du team JGH Racing et chaussée de Pneus AVON 3D ULTRA EXTREME a remporté la course dans sa catégorie SUPERTWIN, en établissant plusieurs records!
Le record du tour à 184km/h de moyenne
Le record de la course avec 241Km parcouru en 20mn à la vitesse moyenne de 181km/h
manx
Nous sommes tous fans de ce genre de pilotes qui forcent le respect. Ces performances réalisées par Rod sont très impressionnantes et en disent long sur le potentiel de ces pneumatiques AVON.

Au fond, il ne vous reste plus qu’à vous faire une idée par vous même.
Pour cela vous pouvez prendre contact avec Thomas Brossier chez SPECK-MOTOS, distributeur officiel et exclusif pour la Coupe Sportwin 2016.
Le Bon de Commande avec tous les informations de références, de tailles et de prix sont à télécharger dans l’espace SPECK-MOTOS / AVON de notre BOUTIQUE
24.Statics66avontyres

 

SPECK-logos-EXE-4_ATELIER fond clair


 

 

 

Coupe Sportwin 2016, Saison 7


La saison 2016 de la Coupe Sportwin est en pré-grille.
Vous trouverez sur ce site dans la rubrique <Participer> le nouveau
règlement 2016, le Formulaire d’inscription 2016 et
le Bulletin d’adhésion au Sportwin Club 2016.
La principale évolution est la création du classement STOCKTWIN,
prenez le temps de consulter les spécificités de cette catégorie dans le nouveau 
règlement.
La catégorie « moins de 850 » gagne en cylindrée et devient 900 !
Dépoussiérez vos 900 SSie et gazzz.
Les moteurs 4 soupapes restent limités à 700 cc. Qui viendra chatouiller les Pierobon
et les proto 796 ? Peut-être un SV préparé par Pagani ou Fred Moto, voir Lolo Fluo ?
Sans oublier les ER6 type Clément Fitte en version TT outre manche !
Pas de changement pour la classe 1250 cc, toujours aussi attrayante par la qualité
de ses prototypes. Ducati, Pierobon, Guzzi, Buell, Virus,
peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse !
Toutes ces évolutions ont pour but d’ouvrir la Coupe à de nouveaux pilotes,
limiter les contraintes  avec le choix d’une moto stock ou d’un proto.
L’essentiel doit rester le plaisir, sans oublier un objet rotatif qui se situe à droite du guidon ! 
Les inscriptions sont ouvertes dés aujourd’hui. Il est important de connaitre rapidement
vos intentions, même pour une seule participation. Nous vous demandons de
nous retourner le dossier d’inscription avant le 31 janvier, complet.
L’inscription à la saison peut être payée en 3 fois : 15 février, 15 mars et 15 avril.
Je compte sur vous, toute l’équipe fait son maximum pour vous apporter
les ingrédients d’une saison réussie, ainsi que nos partenaires
Afam, Viémont Moto, Avon / Speck Motos / Vidal Sport /
pour la préparation de vos destriers.  
AFFICHE CPSPTWN2016-02

 

Coupe Sportwin 2015, Retour sur une 6e édition de folie

AFFICHE CPSPTWN2015-CHAMPIONIMG_8728 ResizedFlorian Levasseur#1 a dominé toute la première partie de la saison et personne n’aurait imaginé alors que le titre se jouerait dans les derniers tours de la dernière finale de la dernière épreuve de la saison. 7 victoires et 2 podiums, 237 points inscris, Florian a bien eu la main sur cette Coupe 2015, mais pourtant il a du s’employer jusqu’au bout!
En sport mécanique rien n’est jamais joué, et ce finish a suspens, on le doit en grande partie à la magnifique saison de Jonathan Viemont#87, vice champion 2015, qui a marqué la première partie de la saison par sa grande régularité, avant de hausser le rythme en fin de saison, au point de remporter les 3 dernières Finales.
IMG_8692IMG_5519Certes Florian a connu son lot de problèmes techniques et de chutes, sur cette fin de saison. Notamment au Mans où il casse son moteur dès les essais libres du Vendredi, mais au Sportwin Club, la solidarité et l’esprit sportif ne sont pas de vain mots et c’est Robert Viemont, le papa de Jonathan, qui va prêter son Proto Ducati 1000 à Florian pour qu’il puisse participer.
Florian fera honneur à ce beau geste en tirant le maximum de ce petit proto, qu’il lui permettra d’inscrire des points capitaux dans l’acquisition de son deuxième titre consécutif.

Jonathan lui, aura marqué des points à chaque course et réussit une superbe série de 9 podiums consécutifs (série en cours), soit 11 fois sur le podiums en 12 finales, c’est très impressionant.
IMG_8644Lors de cette dernière épreuve de Croix en Ternois, Jonathan réalise un magnifique « hat-trick » avec la pole, les 2 victoires, et le meilleur tour en course de chaque finale, et ce, malgré une lourde chute aux essais qualif du samedi matin.

IMG_7299 ResizedMais « l’esprit Sportwin » aura encore joué à plein, pour permettre à Jo de réparer sa machine avec les pièces de la machine d’Amaury Cantel#24, qui malchanceux une fois encore cette saison, devra déclarer forfait et se priver de cette dernière course au côté de son père, Didier Cantel#5 qui marquera les esprit en Finale 2 avec une sacré perf et un très beau podium, bon pour le moral.

C’est finalement 9 petits points seulement qui séparent ces deux supers pilotes qui auront dominé cette saison de belle manière.

Sur la 3e marche du podium final on retrouve cette année Cyril Gendron#17 qui progresse encore cette année. Il a réalisé une saison pleine, régulière et très performante, avec 5 podiums. En début saison Cyril jouait clairement le titre avec Florian et Jonathan, mais il lui aura manqué un petit quelque chose pour rester dans la course jusqu’au bout, un peu de puissance moteur sans doute. Sa régularité lui permet de finir très confortablement sur ce podium final avec 83 points d’avance sur son poursuivant.IMG_7296
Emmanuel Ripault#7 prend la 4e place du classement scratch final. Lui qui faisait office de favori en début de saison, a confirmé sa grande vélocité notamment au Mans avec un magnifique « doublé-pole-meilleur tour » mais il était déjà beaucoup trop tard pour le titre. Manu aura finalement perdu gros dès la première finale à Ledenon en ouverture de la saison, avec une chute qui provoquera une série de forfaits jusqu’à Haute Saintonge, où il revient aux affaires avec deux très belles deuxièmes places. Manu sera à nouveau forfait à La Bresse et à Croix en Ternois. Compte tenu de tous ces « évènements », il ne pouvait pas espérer beaucoup mieux cette année. Voir Manu se battre à chaque épreuve d’une saison complète, serait évidemment un grand plaisir pour beaucoup d’entres-nous qui apprécions l’homme et le pilote. D’autres pilotes sont aussi passés par ce genre de saison « sans », on lui souhaite le meilleur pour la suite.11745753_992357424129046_3296320776716241453_n

Pour finir ce TOP 5 2015, on retrouve Fabrice Merlin#84 qui remporte cette place très convoitée par la meute des 850. Cette belle 5e position, Fabrice est allé la chercher jusqu’au bout, dans l’attaque et la régularité. Fabrice réalise sa plus belle saison en Coupe Sportwin. avec une progression qui nous a tous surpris car il n’a rien changé au niveau matériel, c’est juste un déclic qui lui a fait rajouter beaucoup de vitesse à son style de pilotage déjà très spectaculaire. Bravo à lui, c’est une sacré performance avec son « petit » proto 1000.IMG_8631


En 2014 les gros protos de la catégorie 1250 avaient totalement dominés les débats, repoussant la première 850 à la 8e place du scratch, et il fallait aller jusqu’à la 12e place du classement pour trouver la 2eCette année Régis Le Breton#3, sur son Proto Pierobon Ducati 796, écrit une nouvelle page de l’histoire de la Coupe Sportwin, en remportant pour la première fois le titre de la catégorie moins de 850 sur une machine deux soupapes et terminant à une belle 6e place au scratch. Après 4 titres remportés consécutivement par des Kawasaki ER6 650 et un SV avant, Régis met donc un terme à cette domination historique des 4 soupapes.
IMG_9038

La valeur évidente de cette petite catégorie, où les bagarres font rages, a sans doute convaincu beaucoup de nouveaux pilotes de s’investir dans la préparation de protos 850. Cette année la catégorie aura été dominée en grande partie par ces protos 796 qui ont joué le titre et les victoires.
Bien sûr les petits 4 soupapes ne sont pas morts, bien au contraire, il suffit de voir les résultats de Gaétan Mazouaud#18 sur sa Gladius « quasi Stock » qui réussit l’exploit de gagner 3 courses et un podium. Nicolas le Du#100 ou Eric Palacios#12 sur leur ER6 qui font 1 doublé chacun à Carole et à la Bresse ou encore Benoit Adenot#96 qui gagne la finale 1 en catégorie 850 de Ledenon avec son ER6 stock.
IMG_8707Il est clair qu’à l’avenir la petite catégorie va attirer de plus en plus de pilotes qui voudront réussir l’exploit de gagner le scratch avec ces petits protos, mais pour l’instant seul Clément Fitte#27 s’en est approché en 2013, en remportant une finale scratch au guidon de son proto ER6 et en réussissant l’exploit de finir 3e du classement scratch. Messieurs les pilotes, le challenge reste ouvert !

IMG_9229Cette Coupe Sportwin 850, Régis est allé la chercher patiemment jusque dans les derniers hectomètres de cette belle saison. Pourtant tout avait mal commencé. Un weekend raté à Ledenon en ouverture de saison et il passe toute la première partie de la saison derrière Stevens Zabiolle-Souply#6 au classement. Son proto demande beaucoup d’attention et de réglages et Régis va monter en puissance progressivement. Dès la deuxième course à Carole, Régis prend un premier podium, puis il les enchaine à partir de Haute Saintonge, 8 podiums consécutifs, il ne quitte plus la boite, la série reste en cours.
malgré ces très bons résultats, ce ne fut pas simple, et la encore le titre c’est joué dans les tous derniers tours de la 2e Finale de Croix en Ternois. A un moment très précis de cette dernière finale, Régis n’avait plus qu’un tout petit point d’avance sur Stevens qui réalisait une superbe course d’attaquant.
Mais au baissé du drapeau à damier, Régis prend le titre avec 9 points d’avance sur Stevens.
Stevens Zabiolle-Souply#6 finit donc vice-champion 2015 850 et 7e du scratch. C’est une saison superbe de régularité et de performance avec 8 podiums. Il n’a pas grand chose à se reprocher Stevens. Sa moto n’était sans doute pas au niveau des deux autres protos 796, et comme il jouait le titre, il ne devait surtout pas faire d’erreurs. Dans ce contexte difficile, il ne lui aura manqué peut-être qu’une petite victoire pour s’imposer au final.
Avec l’expérience de cette belle saison, Stevens sera à n’en pas douter l’un des grands animateurs de la saison 2016.IMG_9131
Gaétan Mazouaud#18, sur sa petit Gladius aura fait le maximum, il finit 3e en 850 et 10e au scratch, on ne peut que le féliciter pour cette belle saison et ses 3 victoires en catégorie 850, quelques watts de plus et il pouvait faire très très mal. Bravo Gaétan!IMG_8633

Saverio Monopoly#75 prend lui la 4e place des 850 et la 8e place du scratch. Là encore c’est une saison très impressionnante de Saverio, qui a franchit un cap en pilotage et en gestion de course. Avec 3 victoires cette saison et une machine qui marche fort, il se positionne dans les favoris de la prochaine Coupe Sportwin.IMG_8903

Frédéric Bellut#13 termine ce TOP 5 de la catégorie 850 et pour la deuxième année consécutive il occupe cette belle 5e place. Fred se sent visiblement très bien dans ce top 5 et il va très compliqué à l’en déloger, qu’on se le dise !IMG_8745

Cette année a vu le jour de la nouvelle catégorie STOCKTWIN, crée justement en réponse à l’arrivée en nombre de proto 850 de plus en plus préparés et puissants. L’esprit d’accessibilité du Sportwin doit rester et cette petite catégorie est justement destinée aux pilotes qui veulent se faire plaisir à moindre coût. Cette première édition décidée assez tardivement s’est jouée au nombre de victoires, mais vu son succès évident, elle est destinée à évoluer vers un classement spécifique.
Cette année 4 pilotes ont lutté pour le titre.
IMG_8932Florian Boirin#121 sur une SV 650 remporte la catégorie avec 5 victoires. Il a eu fort à faire avec Benoit Adenot#96 sur kawa ER6 qui n’a malheureusement pas pu défendre ses chances lors des deux dernières épreuves de la saison, pour obligations professionnelles. Derrière eux on retrouve Pascal Alexandre#63, avec 2 victoires, lui aussi sur SV et lui aussi empêché pour raisons professionnelles dans les dernières courses.
IMG_4491IMG_4706

 

 

 

 

Enfin le quatrième larron, n’est autre de Loïc Boirin#122 sur SV, 1 victoire, petit frère de Florian, et qui aura fait preuve d’une progression impressionnante tout au long de la saison. Là on touche au cœur de la magie du Sportwin Club, quand on voit ainsi de jeune pilote progresser de la sorte, c’est l’ensemble du plateau qui peut se sentir fier d’accompagner et de participer à cette évolution.

On l’oubli trop souvent, mais la Coupe Sportwin est aussi une très bonne école.

La Coupe Sportwin 2015 tire son rideau.
Rendez-vous très bientôt pour préparer la Coupe Sportwin 2016

IMG_6034

 

Finale 2, Un podium magnifique mais un terme à une grande saison!

12063401_979360052087077_8241339657713342707_nUne 2eme finale qui s’est déroulée dans des conditions idéales, sous un beau soleil mais avec une température assez fraiche et un vent assez fort.
Les hommes forts de cette fin de championnat se portent en tête dès l’extinction du feu rouge. Florian Levasseur#1 prend la tête devant Jonathan Viemont#87, Maxime Duret#82, Didier Cantel#5 et Cyril Gendron#17.
En 850, Gaétan Mazouaud#18 prend un super départ et se porte en tête sur sa petite Gladius devant Régis Le Breton#3 qui joue le titre avec Stevens Zabiolle#6, deux pilotes qui doivent faire un résultat, mais surtout pas d’erreurs. Derrière eux, on retrouve déjà Saverio Monopoli#75, le vainqueur de la première manche et Fred Bellut#13. Les deux frères Boirin repartent pour une nouvelle bagarre fraternelle, mais Florian jouant le titre stock, doit faire très attention.

Contrairement à hier, la tension était palpable sur la grille de départ, mais maintenant que la meute est lâchée, les chronos commencent à tomber.
Très vite la situation commence à évoluer à tous les niveaux de la course.
Jo se porte finalement en tête comme hier après quelques tours derrière Florian. Derrière l’écart se creuse avec Maxime, Cyril et Didier Cantel qui va hausser son rythme et progressivement passer Cyril et Maxime. Maxime abandonnera un peu plus tard après un tout droit dans le bac à gravier dont il n’arrivera pas à repartir.

Didier Cantel lâche alors ses camarades de jeu et s’installe à une très belle et très solide 3e place synonyme de nouveau podium, après bien des difficulté cette saison, finir comme ça en beauté ça plaisir.

Devant les jeux semblent fait, Florian baisse de rythme et Jonathan creuse alors l’écart et s’envole vers une 3e victoire consécutive. Florian peut se concentrer sur sa machine et penser uniquement à relier l’arrivée pour remporter un deuxième titre consécutif.

En 850 la course va évoluer en permanence avec des bagarres à tous les étages. Stevens qui n’a pas de s questions à se poser va passer en tête. Gaétan malgré un magnifique début de course, ne peut lutter face au machines plus puissantes. Il va se faire remonter ensuite par Saverio qui comme la veille va finir par prendre la tête devant Stevens qui a ce moment très précis de la course n’avait plus qu’un seul point de retard sur Régis dans la course au titre. Mais voilà Régis gère bien sa course et il va lui aussi passer Gaétan. Le titre maintenant tend les bras à Régis qui n’a plus qu’à relier l’arrivée.

En catégorie Stocktwin, nous deux frangins vont s’arsouiller jusqu’au drapeau à damier et comme on aime bien les « happy end » Florian va finir premier et remporter le titre Stocktwin.

Les derniers tours auront été particulièrement longs pour nos deux nouveaux Champions, Régis et Florian qui craignait bien sûr qu’une panne les prive de ce titre tant désiré.

Un grand bravo à tous nos pilotes et un grand merci à tout le monde, à l’organisation du Proclassic et du Circuit de Croix en Ternois pour ce beau dernier weekend, mais aussi à la FFM et le Promosport pour l’organisation de la saison 2015.