Et si c’était le TWINFAST ?


Cette catégorie intermédiaire de la Coupe Sportwin, en pleine « évolution et ébullition » semble devenir un nouveau terrain de jeu pour les préparateurs professionnels ou particuliers qui voient dans son règlement, une réelle possibilité de remporter des courses, voire même le classement général de la Coupe Sportwin. Nous avons donc décidé de partir à la découverte de cette catégorie qui pourrait bien un jour prendre le leadership sur la Coupe. Nous avons selectionné quatre préparateurs qui engagent régulièrement leurs réalisations dans la Coupe Sportwin et qui reflètent aussi parfaitement la diversité des conceptions et des réalisations qui s’affrontent en TWINFAST.

Mais avant de découvrir ces «fous de mécaniques», un petit retour sur l’histoire de la catégorie. Depuis quelques années déjà, des signes encourageants se sont multipliés, confirmant le potentiel de ces machines et de leurs pilotes. Deux d’entres eux ont fortement marqué les esprits, en battant les machines les plus puissantes de la catégorie supérieure TWINMAX et remportant chacun, deux finales scratch aux guidons de leurs machines protoypes TWINFAST. Il s’agit de deux jeunes pilotes très rapides qui ont d’ailleurs performé dans d’autres championnats, Promo600 pour Clément Fitte et Promo500 pour Martial Bellut, championnat qu’il a remporté en 2015.

Clément a remporté ses deux finales scratch sur deux circuits bien différents : Ales en 2012 et Ledenon en 2013. Il a aussi scoré deux pôles positions et 6 podiums scratch. Clément possède l’un des plus beau palmarès du Sportwin. Il a obtenu ces résultats impressionnants au guidon d’un ER6 de sa conception, réalisé chez AMS Compétition.

Martial Bellut a fait parler la poudre sur le circuit de La Bresse lors de la dernière saison 2016. Il a réalisé un weekend parfait en réalisant la pole, le meilleur tour en course et le doublé, empochant deux victoires dans les deux finales, une sur le sec et une sur le mouillée. A noter qu’il était à quelques dixièmes seulement du record de la piste établit en Sportwin par Rémy Guignard sur un proto 1100. Martial a roulé en 2016 sur quelques épreuves, pour essentiellement tester et mettre au point un nouveau prototype bien pensé et conçu par Franck Jallet-Henon et dénommé le Projet SVXRFF 650cc.

Depuis la création de la Coupe Sportwin, seulement six pilotes ont réussi l’exploit de monter sur le podium scratch avec leur machine TWINFAST. Nous avons parlé de Clément et Martial sur la plus haute marche, mais il y a eu aussi Stevens Zabiolle-Souply en 2016 sur un protoype Ducati 796, Eric Pallacios en 2015, François papillon en 2014 et Alexis Drain en 2012 sur des Kawa ER6.

Dans cette catégorie TWINFAST le règlement favorise deux conceptions radicalement différentes :
– Les prototypes 2 soupapes, limités à 900cc de cylindrée.
– Les prototypes 4 soupapes qui eux sont limités à 700cc depuis la saison 2016.

Pour la première catégorie de machines, se sont en majorité des parties cycles Ducati ou Pierobon, avec une motorisation Ducati 796cc. Ces machines ont remporté les deux dernières Coupe Twinfast 2015 et 2016, mais elles n’ont pas encore réussi à s’imposer au classement scratch d’une finale. Voici donc un premier challenge à relever en 2017 pour les pilotes et préparateurs qui ont choisi de parier sur ce type de préparations dites à « l’Italienne ».

Concernant la deuxième catégorie, ce sont des préparations qu’on pourrait qualifier de «à l’Anglaise». En effet il existe outre-manche un championnat et des courses sur routes très populaires pour les petits Twins Japonais très poussés (ER6, SV ,etc), tant au niveau du châssis que du moteur. Ces machines peu onéreuses et qui sont de gros succès commerciaux, permettent de trouver beaucoup de pièces d’occasions à petits prix et donc de baisser considérablement les coûts de préparations et de réparations. Ces machines japonaises qui sont déja très efficaces à la base, deviennent avec quelques améliorations de redoutables machines de guerres.




PROTOTYPE TWINFAST / SVXR650FF

PREPARATEURS FRANCK JAILLET-HENON / FRED BELLUT / RHONES-ALPES

C’est évidemment la machine référence de la saison 2016 avec la très impressionnante démonstration de force de Martial Bellut à son guidon sur le circuit de la Bresse.

Au départ Franck est quelqu’un de très méthodique, organisé, logique et lorsqu’il cherchait à progresser sur piste, il s’est d’abord posé les bonnes questions sur la moto qu’il lui permettrait de le faire. Son choix s’est vite porté sur une moto abordable, légère, fiable, répandue et avec un fort potentiel : la Suzuki SV650 Carbu, avec son cadre aluminium tubulaire, son moteur Twin 650 en V à la fois coupleux et à la belle sonorité ce qui ne gâche rien. Dès les premiers tours de roues, Franck a compris le potentiel d’une telle machine. En regardant du côté des championnats italiens et anglais, il s’est dit qu’il tenait la base idéale pour créer un super petit proto, ultra efficace.

La rencontre avec Fred Bellut « mécano fou mais hors pair » et Martial Bellut « pilote hors pair mais fou », fut décisive. La passion les a réunis autour d’un cahier des charges et chacun a pris naturellement sa place dans l’équipe.
Fred pour l’assemblage, la mise au point du châssis et du moteur.
Franck pour toutes les fabrications de pièces.
Martial pour le retour pilotage, les tests et validations sur la piste.

Le cadre est donc celui du SV carbu. Le moteur 650 est resté quasiment d’origine avec 2 arbres à cames retaillés et bien réglés. Pour les suspensions, une fourche de GSXR et un amortisseur EMC développé et réglé pour Martial. Le projet SVXR650FF est aussi très séduisant d’un point de vue marketing. Franck a conçu et réalisé de nombreuses pièces en aluminium et polystyrène qui s’adaptent parfaitement à au châssis SV de base. Il permet donc aux pilotes de préparer leur machine «à la carte» et selon leur budget.

Pour voir toutes les étapes du projet, toutes les pièces réalisées et le montage du Proto, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook dédiée au projet SVXR650FF.

En 2017, une deuxième machine de 700cc de cylindrée sera pilotée par Fred Bellut, Vice-Champion de la CoupeTWINFAST 2016. Il espère que Fred et Martial pourront tous les deux engager ces deux protos SVXR650FF pour la saison complète de la Coupe Sportwin 2017, mais cela dépend bien évidemment des finances et des partenaires. Au vu les résultats obtenus en 2016 avec une cylindrée de 650cc, on est très impatient de voir le potentiel de cette nouvelle machine avec sa nouvelle cylindrée.

PROJET PROTOTYPE SVXR650FF
Contact Commercial Fred Bellut
Email: f.bellut@sfr.fr
Téléphone : 06 11 10 74 74
Facebook : Projet SVXR650FF

 



PROTOTYPE TWINFAST PIEROBON-DUCATI 796
PREPARATEUR EMMANUEL RIPAULT /
RPM MECCANICA / AQUITAINE

Emmanuel Ripault est un pilote de haut niveau au palmarès très éloquent.
En 2001 Manu fait l’intégrale de l’endurance SBK avec le Ducateam. Il est à la fois le préparateur des machines du team et pilote. Il finit 4e du Championnat et 4e Pilote Français du Championnat. Il est 2e de la Coupe Ducati en 2001 & 2003. Toujours en 2003, il participe aux 24heures du Mans et au Bol d’Or. En 2006, il finit 10e du Challenge Protwin. Manu est un habitué des endurances du DCF, Il a d’ailleurs remporté les quatre dernières éditions (2013, 14, 15, 16), mais aussi des endurances de la Ligue Poitou-Charentes. En Coupe Sportwin, qu’il rejoint en 2014 (catégorie TWINMAX), il a déjà accumulé un beau palmarès avec 4 Victoires, 5 podiums, 2 Pôles et 2 records de piste (le Mans et Ledenon). Son meilleur classement au général est une 4e place lors de la saison 2015 sans avoir jamais pu faire une saison complète.

Dans le milieu de la moto et particulièrement des « Ducatistes », Manu est considéré comme un sorcier de la mécanique. Dans son atelier RPM Meccanica près de Bordeaux, Manu conçoit, réalise, met au point et entretien des prototypes pour les deux catégories TWINFAST et TWINMAX de la Coupe Sportwin, mais pas seulement. Sa passion et sa connaissance intimes des Ducati le pousse à travailler presque exclusivement sur ce type de machines.

RPM Meccanica a conçu et réalisé le prototype TWINFAST de Saverio Monopoli sur la base d’un châssis Pierobon F042 et d’une motorisation Ducati 796cc.

En deux saisons au guidon de ce superbe prototype, Saverio Monopoli a remporté dans sa catégorie TWINFAST, 4 Victoires et 4 podiums et il finit 3e de la Coupe TWINFAST 2016.

Pour définir la philosophie de travail de RPM Meccanica, un seul mot pourrait suffire : Optimisation.
En effet Manu travaille surtout l’existant, que ce soit une base de châssis Ducati ou Pierobon qu’il adapte à un moteur ou au projet d’un client. Manu intervient aussi sur les suspensions, RPM est Service Center OLHINS, maintenance modification et mises aux points suspensions OLHINS. Bien sur la préparation et l’optimisation d’un moteur Ducati est le point fort de RPM qui intervient aussi bien au niveau des pièces, que de la mise au point au banc, en allant jusqu’à finaliser cette mise au point en dynamique, sur circuit, avec un relevé de données qui lui permettent de parfaire et d’ajuster les réglages du moteur, au plus proche du style du pilote. RPM Meccanica travaille en étroite collaboration avec la société STM de Serge Descat qui apporte lui aussi son expertise en terme d’acquisition de données et de réglages de suspensions.
Chez RPM Meccanica, Manu met toute sa science de la mécanique et son expérience de la course à l’écoute du client pour optimiser un projet, sans chercher forcément à toujours privilégier la course à la puissance, sachant qu’il vaut mieux d’abord avoir une moto facile à piloter et qui corresponde au style du pilote.


Contact RPM MECCANICA / EMMANUEL RIPAULT
Email: rpmotos33@yahoo.fr
Portable: 06 22 40 69 62
Facebook : Ducati – RPM Meccanica

 


PROTOTYPE TWINFAST SP1 PP / PAGANI CORSE / MODENA ITALIA
PREPARATEUR PAOLO PAGANI

C’est sur le circuit Bugatti du Mans, lors de la Saison 2015, que trois intrépides amis et pilotes italiens sont venus participer à la Coupe Sportwin pour la première fois. Parmi les machines inscrites, deux superbes Prototypes PAGANI PP SP1 engagés dans la catégorie TWINFAST. L’une de ces machines pilotée par Matteo Verri finira sur la troisième marche du podium TWINFAST lors de la deuxième finale. C’est lors de ce weekend que notre « amico » Diego Calzavara est tombé sous le charme de la belle italienne. Quelques mois plus tard, Diego découvrait à Carole sa magnifique machine dans sa superbe livrée bleu de France. Diego va tout de suite se sentir en osmose avec sa nouvelle monture et se régaler tout au long d’une saison qui le voit finir aux portes du Top 5 de la catégorie. On appelle ça la «Renaissance Italienne».

Voici en détails une description technique de cette superbe réalisation :
Le cadre est un treillis tubulaire en acier chromo-molybdlène, soudé à la méthode TIG et conçu par ordinateur comme les machines de grand prix. L’ensemble représente une machine en ordre de marche de 138 kg (sans carburant). Le réservoir a une forme inhabituelle et ne contient que 10 litres, ce qui est largement suffisant pour une course de 25 minutes sur un circuit. Il est fabriqué à partir d’une plaque en alu également soudé selon le procédé TIG. Sa forme vient de son adaptation à la boîte à air pour lui donner le maximum de place. La prise d’air asymétrique est placée sur le côté gauche de la moto. L’ancrage de l’amortisseur de direction (en carbone) est fixé sur le côté droit du cadre. La plus grande attention a été portée à la fixation du bras oscillant arrière. Il y a trois possibilités de réglage pour aller d’une course de 300 à 320 mm. La hauteur du train arrière peut être réglée par un tirant en titane selon le principe du « droite et gauche » et ce, en moins d’une minute dans la voie des stands. Pour garder en «mémoire» l’alignement de l’axe de roue arrière, notez le petit logement fixé sur les excentriques de fixation. On peut monter et démonter l’axe de roue AR sans se préoccuper de l’alignement de la roue. Simple et ingénieux. L’amortisseur AR provient d’une Aprilia RSV 1000. De même l’inclinaison des tubes de fourche Showa peuvent être réglés par des bagues excentrées, et varier de 22,5° à 23,5°. On imagine l’étendue des réglages possibles. Le proto Pagani est propulsé par un moteur de Suzuki SV 650, avec la possibilité de le passer à 700 cm³.
Paolo commercialise des pistons 700 cc de sa conception au prix de 450 €/ht la paire et 96 €/ht les 2 joints de culasses. Il faut savoir que le moteur « poussé » de la SV ne demande qu’un entretien toutes les 30H de fonctionnement. Le prix du kit de base SV 650 est aux alentours de 6000 €/ht et il faut compter environ le double pour un proto complet prêt à rouler.Les dernières nouvelles venant d’Italie nous annonce que Paolo Pagani travaille à fond sur la fabrication d’un nouveau châssis pour moteurs Ducati. Le client pourra aussi bien monter un moteur 2 soupapes ou même un gros 4 soupapes, bref on dirait que Pagani va faire un peu de concurrence à Pierobon.

Vraisemblablement, le kit sera un peu plus cher pour les Ducati que le kit SV, mais pas d’indications de prix pour l’instant, et comme Paolo aime tout le monde, il prépare aussi un nouveau projet de kit pour Kawa ER6.Pour Contacter PAGANI toutes les infos sont sur son site : www.paganicorse.it et si vous souhaitez parler à Diego Calzavara, adressez nous vos emails à : sportwin.adm@gmail.com , nous lui feront suivre.

 



PROTOTYPE TWINFAST KAWASAKI ER6 /
AMS COMPETITION / CENTRE
PREPARATEURS  AMAURY CANTEL – CLEMENT FITTE

Chez AMS COMPETITION l’adn-moto fait partie intégrante des deux familles dont sont issues Amaury Cantel et Clément Fitte qui conçoivent et réalisent les prototypes. Bien que tous les deux soient des jeunes pilotes, ils écument les circuits depuis de nombreuses années, que ce soit sur les endurances du DCF, le Challenge des Monos, le Challenge Protwin ou la Coupe Sportwin.

AMS COMPETITION, C’est le préparateur le plus titré de la Coupe Sportwin avec :
– 3 titres en COUPE TWINFAST / Protoype ER6 (Amaury Cantel, Clement Fitte, Freddy Daridan)
– 1 Titre en COUPE SPORTWIN et TWINMAX / Protoype Ducati 848-1100Evo (Amaury Cantel)
– 52 Podiums TWINFAST dont 31 Victoires
– 19 Podiums TWINMAX dont 5 Victoires

Le Prototype TWINFAST le plus abouti d’ AMS COMPETITION reste cette Kawasaki ER6 pilotée de main de maitre par Clément Fitte et titrée en COUPE TWINFAST en 2014 avec Freddy Daridan au guidon. Cette machine conçue sur la base d’un châssis de KAWASAKI ER6 de 2006 a été totalement modifiée. L’avant complet provient d’une Yamaha R6 (fourche jante disque étrier). La boucle arrière a été entièrement repensée, permettant une sortie de l’échappement sous la selle et une géométrie différente de la moto. La ligne d’échappement et la boucle arrière ont été conçues et réalisées par AMS. Le bras oscillant provient lui d’une Kawasaki Versys, mais la monte pneus reste d’origine en 160. Contrairement aux préparations anglaises, le moteur est resté quasiment d’origine, avec l’apport d’un boitier électronique et d’un jeu d’arbres à cames retaillés. La moto a gagné en poids, avec une puissance au des 77ch à la roue. Le gros avantage de cette machine, c’est son prix très compétitif au regard de son efficacité, car il peut se réaliser entièrement à partir de pièces d’occasions peu onéreuses.Amaury a aussi conçu un prototype TWINMAX qui l’a mené au titre suprême en 2013. Pour lui cette conception reste l’une des plus intéressante qui soit. Elle est en effet totalement modulable et redoutable d’efficacité. Son idée c’est de partir d’une Ducati 848 et de lui adapter le moteur de son choix, par exempleun moteur 796 pour le TWINFAST. L’avantage c’est que le retour à une version d’origine ou à version route est très simple à réaliser, ce qui permet bien sûr d’amortir en grande partie le coût du prototype.AMS COMPETITION conçoit, réalise, prépare et entretien des prototypes 2 soupapes pour les deux catégories de la Coupe Sportwin TWINMAX ou TWINFAST sur des bases DUCATI, mais aussi des Prototypes 4 soupapes sur la base de Kawasaki ER6.

AMS COMPETITION / centre
contact amaury cantel
email: amscompetition@gmail.com
portable: 06 75 70 45 63
Facebook : AmauryMotoSport Competition

 


 

 

Une réflexion au sujet de « Et si c’était le TWINFAST ? »

  1. Ping : Roadson 1078R » Vincent Houssin et ROADSON champions Sportwin 2017!!!

Les commentaires sont fermés.